publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Paranoïa : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (15. septembre 2014)

La paranoïa est une maladie psychiatrique relativement rare, qui concerne environ 0,03 % de la population générale. Les troubles de la personnalité paranoïaques sont quant à eux plus fréquents, avec 0,4 à 4,4 % de la population atteinte.

Les causes de la paranoïa sont multifactorielles. Familiales d'abord. L'existence d'antécédents familiaux de schizophrénie est en effet associée à un risque plus important de développer une personnalité paranoïaque ou une paranoïa. Sans que le lien entre schizophrénie et paranoïa ne soit bien compris. De la même façon, il est plus fréquent de souffrir d'une personnalité paranoïaque lorsqu'un parent de premier degré a souffert d'une paranoïa. Ces agrégations familiales ont été corroborées par des études génétiques. On sait cependant que l'influence génétique existe, au même titre que les facteurs de l'environnement.

Au XIXème siècle, Sigmund Freud décrivait la paranoïa comme une névrose destinée à lutter contre des tendances homosexuelles inconscientes. Mais heureusement, de nos jours, cette compréhension a évolué. Les psychanalystes pensent aujourd'hui qu'une souffrance précoce du développement (carence affective, humiliation, maltraitance) pourrait être en cause dans l'apparition d'une paranoïa ou d'une personnalité paranoïaque. La représentation de soi comme quelqu'un de grandiose cacherait en réalité un profond sentiment d'infériorité.

Certaines pathologies psychiatriques sont susceptibles de provoquer un délire paranoïaque, notamment dans les moment de décompensation anxieuse ou délirante : le trouble bipolaire, la démence et la schizophrénie.

Enfin, les causes d'un délire paranoïaque peuvent être toxiques, sans que l'on puisse parler à proprement parler de paranoïa. L'alcool, le cannabis et la cocaïne peuvent notamment provoquer l'apparition d'un délire paranoïaque temporaire.


publicité