publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Personnalité borderline : et l’entourage ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. août 2014)

Qu'on soit le frère, la meilleure amie ou le compagnon d'une personne borderline, il n'est pas toujours aisé de comprendre, ni de supporter, ses mouvements affectifs fluctuants.
D'abord, l'entourage doit prendre conscience que la personnalité borderline est un réel trouble psychiatrique, et non un simple défaut caractériel, qui nécessite des soins psychiques.

Le soutien que l'entourage peut apporter à la personne borderline est essentiel, mais il faut savoir garder la juste distance relationnelle, et ne tentez pas de vous substituer au rôle du thérapeute. Voici les conseils que nous apportons à l'entourage.

1 - Dans les moments difficiles « en crise », la personne borderline a avant tout besoin d'être rassurée. Alors ne jugez pas, mais rassurez-la comme vous pouvez !

2 - Encouragez-la dans ses projets (qu'elle a parfois du mal à maintenir), complimentez-la sur ses qualités et ses valeurs personnelles.

3 - Restez ferme lorsque cela est nécessaire, en particulier lorsqu'elle dépasse les limites.

4 - Soyez vigilant dans les moments ‘dépressifs' de votre proche, en particulier lorsqu'il exprime des idées suicidaires. N'hésitez pas dans ces moments-là à contacter son entourage, son psychiatre ou à le conduire aux urgences si vous ne parvenez plus à gérer la situation seul. Bref, sachez déléguer tout en vous montrant présent.

5 - Sachez relativiser les reproches qu'il/elle vous fait. Gardez à l'esprit que le mobile de sa colère est bien souvent la peur profonde d'être abandonnée.

6 - Sachez préserver votre espace personnel afin d'éviter de rentrer dans une relation trop fusionnelle.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans notre FORUM Psychologie !


publicité