publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pervers narcissique : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. mai 2015)

N'est pervers narcissique que celui qui utilise de façon prolongée des mécanismes pervers. Le recours temporaire à ces « moyens » ne suffit pas pour être qualifié de « pervers narcissique ». Chaque individu peut en effet utiliser, dans des situations conflictuelles notamment, de tels mécanismes de défense.

Les symptômes du pervers narcissique sont facilement cachés sous le vernis séducteur du personnage. Néanmoins, une connaissance aiguisée de leurs symptômes permet de les reconnaître.

> Il séduit

Au début, tout va bien. C'est l'homme (ou le boss) idéal... Charmeur et charmant, il sait flatter là où ça fait du bien, et chatouiller là où on l'attend. Il choisira plutôt une ‘proie' susceptible d'être touchée, séduite, le plus souvent fragile. Comment ? En la mettant en valeur, en lui faisant des compliments sur son travail, etc.

> Il asservit

Une fois la phase de séduction accomplie, il cherchera à asservir l'autre, celui ou celle dont il se sera rapproché.

Pour garder l'autre à ses côtés, le pervers narcissique se rendra indispensable et parviendra insidieusement à rendre l'autre dépendant. Ce dernier aura fini par s'isoler, se renfermer dans un cercle vicieux où dominent recherche d'approbations et mauvaise estime de soi.
Pourquoi ? Parce que le pervers enfonce, puis rassure, et rend ainsi l'autre dépendant.

Il cherche à dévaloriser... pour mieux dominer. De par la dépendance et la confusion que le pervers a induites, la « victime » se retrouve quasi paralysée, empêchée d'avancer et de voir les choses avec objectivité.

Alors que le pervers narcissique continue à se montrer sous son beau jour auprès de son entourage, il « démonte » les ressources personnelles dont disposait fragilement sa victime. Sans défense, fragilisée et isolée, la victime est alors exposée à un risque des symptômes psychologiques (effondrement psychique, dépression, stress, anxiété, burn-out, etc.).

> Il manipule avec les mots

La parole est son instrument d'attraction... et de domination. Le pervers narcissique manie les mots avec brio et agilité. C'est le principal outil dont il dispose pour séduire puis rabaisser, et se mettre en avant.

Pas de violence physique, mais de la violence verbale à bas bruit.
De petites manipulations verbales quotidiennes en retournements de situation, le pervers narcissique détourne tout dialogue vers une culpabilisation, ou une dévalorisation de sa « victime ». De ce conflit, le pervers narcissique ressort fier et accompli, insensible au désarroi qu'il a engendré.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans notre FORUM Psychologie ou Harcèlement.


publicité