publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Phobie sociale : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. novembre 2014)

Les traitements les plus efficaces de la phobie sociale, ce sont les médicaments antidépresseurs associés aux thérapies comportementales et cognitives ( TCC). Ces thérapies permettent de modifier des comportements d'évitement, de modifier les réflexes de vie, construits depuis des années, depuis l'enfance souvent, mais mal adaptés au quotidien (à la réalité).

En cas de crise d'angoisse, bien sûr, le premier traitement sera un médicament anxiolytique. Mais cet anxiolytique doit être pris uniquement en cure ponctuelle. On le sait, il peut créer des dépendances.

En cas de dépression, qu'elle soit la cause ou la conséquence de la phobie sociale, le traitement sera un antidépresseur (venlafaxine, escitalopram, paroxétine...). Des antidépresseurs qui agissent également sur l'angoisse.

Mais, si l'on veut régler le problème au fond et s'en débarrasser, il faut oser s'engager dans une thérapie comportementale et cognitive. Même si, pour un phobique, affronter sa phobie sans chercher à l'éviter, est le plus grand défi ! C'est la liberté et la qualité de vie qui en dépendent.

Les traitements de la phobie sociale font intervenir les thérapies comportementales et cognitives.
Si l'on veut résumer, on peut dire que le principe des thérapies comportementales et cognitives (TCC) est le réapprentissage. Vous avez appris à réagir d'une certaine manière, face à une certaine situation, et bien, vous allez désapprendre ce que vous savez, pour réapprendre une nouvelle réponse. Quitter vos anciennes habitudes pour en adopter de nouvelles, mieux adaptées et plus confortables pour vous. Sur le principe de Pavlov et des réflexes conditionnés, en quelque sorte.

Les thérapies comportementales et cognitives sont des thérapies courtes. Pas de longues années sur le divan du psy. Quelques semaines ou quelques mois suffisent. Leur principe n'est pas d'analyser en profondeur votre personnalité, mais, de régler un problème précis.

Face à votre phobie sociale, le psy va vous aider à identifier les situations les plus effrayantes pour vous et surtout, il va vous aider à décrypter ce qu'il y a d'effrayant pour vous, dans ces situations. Vous allez d'abord mettre des mots dessus, apprendre à les nommer.

Ensuite, le psy vous donne des exercices à effectuer. Comme des devoirs à la maison. Et progressivement, à votre rythme, il va vous guider pour affronter la situation qui vous effraie.

Les séances associent des exercices pratiques (de déconditionnement) et l'analyse de vos modes de pensée.

Concrètement, ces séances durent 45 minutes, se répètent toutes les semaines, pendant une petite année (maxi).


publicité