publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pityriasis rosé de Gibert : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (12. novembre 2014)

Le diagnostic est clinique. Aucun examen complémentaire n'est nécessaire pour confirmer le diagnostic de pityriasis rosé de Gibert.

Aucun traitement n'est nécessaire dans les formes communes et asymptomatiques du pityriasis rosé de Gibert. Cependant, la confusion du pityriasis rosé de Gibert peut parfois amener le médecin, ou le patient lui-même, à prendre des traitements inappropriés. Un des réflexes, par exemple, face à ce type d'éruption, est de prendre un traitement contre les champignons.

Mais ce dernier reste inefficace, et fait pencher la balance du diagnostic en faveur du pityriasis rosé. Une autre erreur est de le considérer comme un psoriasis ou un eczéma, et de le soigner comme tel. On pourrait même croire à tort à une efficacité puisque la maladie disparaît d'elle-même spontanément !

Même si aucun traitement ne permet de faire disparaître le pityriasis rosé de Gibert plus rapidement, le médecin peut, dans des cas exceptionnels, envisager un traitement par des crèmes à base de cortisone (dermocorticoïdes). Un traitement médicamenteux antihistaminique peut être aussi prescrit pour les formes importantes ou provoquant des démangeaisons.

Les lésions du pityriasis rosé de Gibert n'étant pas, ou peu, contagieuses, aucune mesure d'éviction n'est nécessaire. La personne peut donc tranquillement aller à l'école, à la piscine, et fréquenter des personnes fragiles (femmes enceintes, etc.).

Cette maladie de peau récidive très rarement.


publicité