publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Placenta praevia - placenta bas : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. septembre 2014)

Après un diagnostic de placenta praevia, votre médecin vous conseillera du repos associé éventuellement avec des traitements pour éviter les contractions de l'utérus. Une hospitalisation pourra être discutée selon le terme de la grossesse. Un arrêt de travail peut vous être proposé.
Il n'existe pas de traitement spécifique pour corriger, modifier la position anormale du placenta. En revanche, si le placenta praevia est à l'origine de problèmes (saignements, accouchement à risque...), une prise en charge de la femme sera nécessaire.

Il vous sera également recommandé de réduire au maximum vos activités quotidiennes et d'éviter de porter des objets lourds. Les rapports sexuels ainsi que les examens vaginaux et la pose de spéculum doivent être évités.

Dans tous les cas, respectez scrupuleusement les recommandations de votre médecin, et prenez soin de vous !

Si le placenta reste bas, des saignements peuvent survenir (métrorragies) il sera alors impératif de consulter en urgence. Une échographie sera réalisée pour apprécier la localisation précise du placenta et le retentissement de ces saignements sur le bébé. On surveillera également son rythme cardiaque par un monitoring.

Les accouchements prématurés sont plus fréquents en raison de la répétition des saignements.
Les présentations anormales du bébé sont également plus fréquentes en raison de la place occupée par le placenta près du col.

Si le placenta ne se repositionne pas correctement en fin de grossesse et s'il recouvre complètement le col, c'est un obstacle au passage de bébé. La future maman devra être hospitalisée et accouchera par césarienne.


publicité