publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pleurésie : La ponction pleurale

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. décembre 2014)

A la suite de cette ponction, une première analyse, l'analyse macroscopique, va permettre de distinguer quatre catégories de pleurésie en fonction de l'aspect du liquide :

> Pleurésie à liquide clair
> Pleurésie à liquide sérohématique ou hémorragique (le liquide contient des globules rouges)
> Pleurésie purulente
> Pleurésie chyleuse (le liquide a un aspect blanchâtre et laiteux ; le chyle est aussi appelé lymphe).

Les plus fréquentes sont les pleurésies à liquide clair et à liquide sérohématique.

Ensuite, trois prélèvements issus de la ponction vont être analysés : un pour le dosage des protéines et d'une enzyme appelée LDH (lactate déshydrogénase) ; un pour l'analyse des cellules (analyse cytologique) ; et un dernier pour une analyse bactériologique. Ce sont ces analyses qui vont permettre de déterminer la cause de la pleurésie et donc de mettre en place un traitement adapté.

Enfin, un scanner thoracique peut éventuellement être réalisé après la ponction afin de compléter le diagnostic, si besoin.

Dans certains cas, l'analyse du tissu pleural (on parle de biopsies pleurales) s'ajoute aux examens mentionnés précédemment. Les prélèvements peuvent être faits soit sous anesthésie locale à l'aide d'un instrument chirurgical appelé trocart ; soit par thoracoscopie, une intervention réalisée sous anesthésie générale qui permet d'« explorer » la cavité pleurale.


publicité