publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pleurésie : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. décembre 2014)

Les traitements dépendent bien sûr de la cause. Ils sont de deux types : étiologique (traitement de la cause) ou symptomatique (traitement de la pleurésie).

Le principal moyen de traiter une pleurésie mal supportée est la ponction évacuatrice. Elle permet d'enlever une grande partie du liquide présent dans la cavité pleurale, ce qui soulage le patient.

Lorsqu'il s'agit d'un transsudat, le traitement étiologique est simple. Par exemple, pour l'insuffisance cardiaque, le traitement médicamenteux doit être renforcé, ainsi que le régime sans sel. Une ponction peut cependant être réalisée également.

Quand c'est une infection et qu'elle est prise en charge à temps, la prise d'un traitement adapté comme des antibiotiques suffit. Mais une fois que la pleurésie devient purulente, le traitement consiste à effectuer un drainage et un lavage de la plèvre, en complément des antibiotiques.

Lorsque la pleurésie est maligne, un talcage pleural peut être effectué après réalisation de biopsies sous thoracoscopie. Cela consiste à faire accoler les deux feuillets afin que le liquide ne puisse revenir et que le patient ne ressente plus les symptômes.

Ces deux interventions (drainage et talcage) peuvent être faites par le pneumologue ou par un chirurgien, sous anesthésie locale ou générale.

Plus récemment, un système a été mis au point pour permettre aux patients atteints de pleurésie maligne récidivante et réfractaire, d'évacuer la pleurésie chez eux, grâce à un système de cathéters placé sous la peau, afin d'éviter les hospitalisations à répétition.

En cas de pleurésies chyleuses, le traitement est celui de la cause, par chimiothérapie généralement.

La cause n'est parfois pas identifiée. Dans ce cas, une surveillance médicale étroite est nécessaire.


publicité