publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La polyarthrite rhumatoïde

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (16. février 2017)

© Shutterstock

La polyarthrite rhumatoïde est un rhumatisme inflammatoire chronique qui touche en France environ 300 000 personnes. Cette maladie se déclare généralement entre 40 et 60 ans, avec (à cet âge) une atteinte de 4 femmes pour 1 homme Elle peut cependant survenir à tout âge.

La polyarthrite rhumatoïde ne peut être guérie, mais on peut la soigner, parfois même stopper l'évolution de la maladie, et bien améliorer la vie des patients.

Une inflammation signifie d'habitude une défense du système immunitaire contre une agression extérieure. Dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde, l'inflammation attaque la membrane synoviale faisant partie de l'articulation. L'inflammation peut également toucher l'enveloppe du tendon, le cartilage de l'articulation, et l'os.

La popyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune, ce qui signifie que la maladie s'attaque à certaines zones de l'organisme : les articulations.

Il existe différentes formes de polyarthrite rhumatoïde plus ou moins graves, qui peuvent s'accompagner parfois d'une fatigue, d'une sécheresse importante de la bouche et des yeux. Il peut également arriver que des organes autres que les articulations soient touchés (coeur, plèvre, poumon...).

Heureusement, on dispose aujourd'hui de nombreux traitements pour empêcher l'altération des articulations et soulager les douleurs et les gênes provoquées par la polyarthrite rhumatoïde. Pourtant, malgré ces derniers progrès, beaucoup de patients souffrent encore... Découvrez cet article très complet rédigé avec un médecin rhumatologue spécialiste de la maladie.

Qui consulter, par qui être traité ?

Le médecin traitant reste le premier consultant. Mais en raison de la difficulté parfois à établir un diagnostic, et des règles particulières pour prescrire certains médicaments, la prise en charge par un rhumatologue (médecin spécialiste des rhumatismes) est indispensable, si possible dès les premiers mois de la maladie.

Les traitements par biothérapie doivent être prescrits par des médecins travaillant à l'hôpital (et nécessitent une consultation hospitalière annuelle). Si une opération est nécessaire, c'est un chirurgien orthopédiste habitué à opérer des patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde qui interviendra.

Une personne souffrant de polyarthrite rhumatoïde peut être prise en charge à 100 %. Les consultations, médicaments... sont entièrement remboursés.

Pour cela le médecin - souvent le généraliste en coordination avec le rhumatologue, effectue une demande en Affection longue durée (ALD) auprès de l' Assurance maladie. En principe, seule une "polyarthrite rhumatoïde évolutive grave" peut bénéficier de cette prise en charge à 100 %.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Rhumatismes et Arthrose ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Scoliose : une courbure anormale de la colonne vertébrale
> Algodystrophie : une maladie osseuse douloureuse
> Spondylarthrite : une maladie inflammatoire chronique parfois grave et invalidante
> Les maladies auto-immunes, c'est quoi ?

Auteurs : Dr Nicolas Evrard et Ladane Azernour Bonnefoy.
Consultant expert : Pr Thierry Schaeverbeke, service de rhumatologie, Hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux.
Mise à jour : février 2017 par le Dr Agnès Chabot, rhumatologue


publicité