publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Poux : Le témoignage d’un patient

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (03. décembre 2014)

Témoignage de Céline, 16 ans, qui a découvert qu'elle avait des lentes de poux en allant chez le coiffeur. Elle nous livre son témoignage...

Vous avez eu des poux, il y a peu de temps. Comment l'avez-vous su ?

En allant chez le coiffeur. Cela a été la honte de ma vie ! Ma mère m'avait emmenée chez un coiffeur plutôt classe, à Paris. Je voulais faire des mèches. C'était la première fois de ma vie que je faisais ça, j'en rêvais depuis des années. J'ai les cheveux blonds, je les voulais plus clairs, avant l'été. Je m'installe sur le fauteuil, super contente, et dans le miroir, je vois la tête de la coiffeuse : elle avait l'air contrarié, je n'ai pas compris. Elle a pris ma mère à part. Je pensais qu'elle voulait choisir la couleur pour mes cheveux. Quand ma mère est revenue, elle m'a dit qu'on ne pourrait pas faire mes mèches aujourd'hui, que j'avais des poux et que la coiffeuse ne pouvait pas s'occuper de moi par peur de la contagion. L'horreur ! Ce n'était que des lentes, heureusement. Il n'y avait pas encore les bêtes, mais quand même. J'avais l'impression, tout à coup, d'avoir des aliens sur la tête.

Qu'avez-vous fait ?

Ma mère est allée à la pharmacie chercher des produits pour me soigner. Elle est revenue chez la coiffeuse où j'étais restée et la coiffeuse m'a fait le traitement tout de suite. C'était un shampoing et une lotion. La coiffeuse a fait ça très gentiment, comme si j'avais eu une maladie grave. Elle n'arrêtait pas de me demander comment ça allait, et essayait de dire que ce n'était pas grave. En fait, ça nous a fait rigoler, avec ma mère.

Cela a duré longtemps ?

Non. Le traitement a été très efficace. Pendant une semaine, j'ai fait des shampoings tous les jours. J'ai mis de la lotion et je n'ai jamais eu de poux. Je n'ai eu que des lentes. Heureusement. Vraiment, je trouve que l'idée d'avoir des bêtes, comme ça, sur la tête, c'est très désagréable. Je sais que ce n'est pas grave, mais psychologiquement, c'est difficile.

Vous l'avez dit, autour de vous, à vos amies ?

Non. Je sais que j'ai eu tort, mais, franchement, j'avais un peu honte. J'avais peur qu'on se moque de moi, ou qu'on ne veuille plus m'approcher. Pendant plusieurs jours, je me suis sentie mal, je regardais tout le temps mes cheveux pour voir s'il n'y avait pas de poux. Mes copines sont un peu snobs, et je ne me voyais pas leur dire ça. Par contre, quelques jours plus tard, quand j'ai fait faire mes mèches... chez un autre coiffeur, j'étais très contente. Mais maintenant, dès que la tête me gratte j'y pense.



publicité