publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Psoriasis : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. janvier 2015)

Si les mécanismes du psoriasis sont à présent bien connus des dermatologues, les causes de la maladie restent encore assez mystérieuses. Ce serait une maladie auto-immune (c'est-à-dire que l'organisme ne peut pas contrôler) d'origine génétique où plusieurs gènes seraient mis en cause. La composante génétique est maintenant admise : il existe des psoriasis familiaux. Mais si une cause précise n'a toujours pas été identifiée, on connaît bien, en revanche, les facteurs aggravants : les agressions.

Toutes les formes d'agressions qu'elles soient physiques : le grattage, les produits irritants, les infections. Ou qu'elles soient psychiques : la fatigue, le stress, un choc émotionnel, etc. En fait, notre peau est notre protection physique face à l'environnement. Elle est notre première défense naturelle. Le psoriasis serait une sorte d'hyper-défense, une réaction trop forte aux signaux d'une agression.

Le mécanisme de la maladie est connu. Il s'agit en fait d'une activation anormale du système immunitaire de la peau qui fait que celle-ci se renouvelle trop vite. Normalement, l'épiderme, couche superficielle de la peau, se régénère en trois semaines. Dans le cas d'un psoriasis, c'est en trois jours que l'opération s'effectue. En fait, la peau, atteinte de psoriasis, réagit comme elle le ferait si elle était agressée.

En cause dans le psoriasis : le système immunitaire réagit de manière excessive en cas de traumatisme ou d'infection. Les cellules de l'épiderme prolifèrent de manière accélérée comme ce serait le cas après une blessure, par exemple, et poussées vers la surface de la peau à un rythme qui ne permet plus d'éliminer les cellules mortes.

Les cellules s'accumulent et forment des plaques. Ce sont les squames blanches. L'irritation et les démangeaisons viennent de l'afflux sanguin dans la zone où se divisent les cellules trop rapidement. C'est la réaction inflammatoire.

Tous ceux qui souffrent d'un psoriasis le savent, les poussées se déclenchent, bien souvent, quand ça va mal dans la vie : une rupture, un accident, un décès... Et, quand la vie est douce, comme par hasard, le psoriasis s'améliore. La raison ? En cas de stress, notre système nerveux libère des neuromédiateurs qui favorisent l'inflammation de la peau. Comme en cas d'agression physique ! Une manière de somatisation, en quelque sorte.

Et, depuis quelques années, on prend conscience que le psoriasis peut être associé à d'éventuelles autres maladies : un diabète, un surpoids, une hypertension artérielle... On parle de co-morbidité.


De quoi souffrent ces célébrités ? 



publicité