publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Psoriasis : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. janvier 2015)

Le psoriasis est une maladie chronique. Il vaut mieux le savoir et s'armer de patience : les traitements sont longs. On ne peut jamais totalement vraiment guérir un psoriasis, on peut l'améliorer et en éliminer les symptômes gênants. Tous les traitements, qu'ils soient locaux ou généraux, auront tous le même but : freiner le renouvellement trop rapide de la peau.
Les traitements sont de quatre types :

> Les traitements locaux
C'est d'abord une bonne hydratation de la peau. Pour cela de nombreuses crèmes ou pommades existent. Les anti-inflammatoires : ce sont des crèmes, des gels, des pommades à base de corticoïdes qui vont permettre de lutter contre l'inflammation cutanée. Ce sont également des crèmes à base de vitamine D.

Ces traitements locaux sont plutôt recommandés lorsque les lésions sont peu nombreuses ou en complément d'autres traitements.

Heureusement, il existe aujourd'hui de nombreuses formes pharmacologiques répondant aux demandes des patients : shampoings, mousses, patchs.

Attention : lorsque les lésions recouvrent une part trop importante du corps, il est difficile d'utiliser correctement les crèmes.

Attention encore : certains produits à base de corticoïdes peuvent provoquer une atrophie cutanée et entraîner par contrecoup un rebond de la maladie.

> Les UV médicaux
Ce sont des cures d'UV pratiquées chez un dermatologue à raison d'une cure par an au maximum, à raison de deux à trois séances par semaine pendant 6 à 10 semaines. Dans le cas d'un psoriasis, ces séances d'UV sont prises en charge par la sécurité sociale. On a remarqué que le soleil a un effet bénéfique sur les lésions psoriasiques chez la majorité des personnes. La photothérapie UVB est aujourd'hui la plus utilisée, sans dépasser 150 à 200 séances pour une vie, pour éviter la survenue d'un cancer cutané.

> Les médicaments par voie générale
Ils sont envisagés lorsque les traitements locaux ont échoué où lorsque les lésions du psoriasis sont trop étendues.
Les rétinoïdes oraux (dérivés de la vitamine A) sont surtout efficaces sur le psoriasis pustuleux et érythémateux.

Le traitement de référence utilisé depuis les années 50, est le méthotrexate. Il donne de bons résultats dans 70% des cas environ. Les comprimés sont à prendre une fois par semaine. Ils peuvent présenter des effets secondaires (fatigue) et sont donc administrés sous surveillance régulière (prises de sang). Le méthotrexate peut, en effet, provoquer des perturbations au niveau sanguin, notamment une diminution des globules blancs et des globules rouges.

Un autre traitement général est la ciclosporine. Un traitement prescrit pour six mois maximum, en raison de sa toxicité rénale. Les traitements généraux ne seront prescrits qu'après un bilan médical général : tous les vaccins effectués, pas de risque infectieux, pas de maladie cancéreuse.

> Les biothérapies
C'est l'espoir de ces dernières années contre le psoriasis. Ces traitements sont prescrits pour les formes sévères de psoriasis, et quand les autres traitements n'ont pas donné satisfaction. Ce sont, notamment les anti-TNF alpha. Le TNF alpha (tumor necrosis factor ou facteur de nécrose tumorale) joue un rôle important dans les défenses immunitaires. Les anti-TNF alpha vont donc bloquer le TNF. Ces molécules sont actives également sur le rhumatisme psoriasique.

De nouvelles biothérapies sont disponibles : les inhibiteurs de l'interleukine 12 et de l'interleukine 23. Ces médicaments ont pour effet de contrôler l'activation du système immunitaire dans la peau. Les interleukines 12 et 23 sont des messagers biologiques qui jouent un rôle important dans la formation des lésions de psoriasis.

Cependant, le maniement de ces médicaments de biothérapie demande un suivi régulier et une prescription en milieu hospitalier. D'autres biothérapies sont actuellement à l'étude.
Il n'est pas nécessaire d'avoir une hygiène draconienne en dehors d'utiliser des savons et des shampooings doux, d'avoir les mains propres, les ongles courts. Le patient suivra les conseils de son médecin dermatologue ou généraliste pour ce qui est de l'emploi des crèmes prescrites.



publicité