publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Puberté précoce : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (17. novembre 2016)

Une fois le diagnostic de puberté précoce définitivement établi, le médecin décide de proposer ou non des traitements. En effet, seule l'interprétation des résultats médicaux et l'âge auquel la puberté a débuté, permettent d'envisager des traitements qui peuvent être lourds. Leur indication diffère en fonction de la cause. Si la cause est tumorale, par exemple, le traitement premier sera l'ablation de la tumeur.

Dans le cas où se prend la décision de freiner la puberté, le médecin prescrira un traitement à base d'hormones de synthèse (analogues de la GnRH). Leur prescription n'est systématique que devant une puberté précoce évolutive risquant d'entraîner une petite taille adulte.

Ces hormones doivent être injectées une fois par mois, voire une fois tous les trois mois.

Si la transition liée à la puberté peut être difficile chez certains adolescents, elle l'est encore plus chez des enfants d'un jeune âge en cas de puberté précoce.

Ne laissez surtout pas votre petit tout seul face à ce séisme que peut être une puberté précoce. Aidez-le au quotidien, apprenez-lui, par exemple, les bienfaits d'une douche quotidienne, de l'utilisation du déodorant, accompagnez-le dans l'achat de nouveaux vêtements dans lesquels il serait plus à l'aise, anticipez le sport (gymnastique/piscine), accompagnez le psychologiquement et physiquement lors des activités qui risquent de le mettre en situation évidente de différence physique avec les autres, en raison de sa puberté précoce.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS !

 


publicité