publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le purpura : ces taches rouges sur la peau

Publié par : rédaction Onmeda (11. septembre 2017)

© Shutterstock

Le purpura correspond à l'apparition de taches rouges pourpres sur la peau liées à une sortie des globules rouges (ou hématies) des vaisseaux vers le derme (couche moyenne de la peau). Ce phénomène se nomme l’extravasation.

Le purpura peut également toucher les muqueuses buccales et génitales. On le reconnait car il ne s'efface pas à la vitropression, c'est à dire lorsque l'on appuie avec le doigt ou un verre de montre sur les lésions, elles ne disparaissent pas.

Le purpura débute en général au niveau des jambes mais peut survenir sur tout le corps. La taille et la disposition des lésions est variable : il peut s'agir de points millimétriques (purpura pétéchial) ou de plaques de plusieurs centimètres.

Le purpura peut être ecchymotique et évoluer de la même manière qu’un hématome. S’il se dispose de manière linéaire, on parle de vibices. Parfois il peut se compliquer d’ulcération de la peau et de nécrose.

Il s’agit d’un symptôme plutôt que d’une maladie car les origines peuvent être multiples.

Le purpura peut être causé par plusieurs maladies dont certaines très sérieuses qui constituent des urgences thérapeutiques et doivent être reconnues rapidement (méningite bactérienne, troubles de coagulation avec baisse des plaquettes). Il peut également témoigner de la présence d’une maladie interne touchant plusieurs organes.

Son traitement est essentiellement celui de la cause. Sa disparition peut prendre plusieurs semaines. Avant de disparaitre complètement, il évolue vers le brun puis le jaune à la manière d’un hématome, selon les teintes de la biligenèse.

 

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Maladies de la peau ou Un médecin vous répond !

A lire :

> Les hématies (globules rouges)
> Transfusion de sang et de plaquettes : comment ça marche ?
> Tout sur les maladies de la peau

Auteur : Dr Anne ISVY-JOUBERT, dermatologue



publicité