publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Reflux gastro-oesophagien et la hernie hiatale : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. février 2015)

Les principaux symptômes du reflux gastro-oesophagien sont les brûlures d'estomac. Il peut s'agir d'une douleur caractérisée par une brûlure qui remonte derrière le sternum le long de l'oesophage ; elle peut être limitée à l'épigastre (juste en dessous de la pointe du sternum), elle peut remonter jusqu'à la bouche et être associée à une régurgitation acide.
Parfois les signes du reflux gastro-oesophagien sont très trompeurs : une toux nocturne due à une régurgitation acide qui refoule dans les bronches en position allongée, une douleur pseudo-angineuse (faisant évoquer une angine de poitrine), etc.

Les examens complémentaires sont rarement indispensables devant un reflux gastro-oesophagien.
Dans certains cas, il est en revanche judicieux de procéder à une endoscopie digestive haute, c'est-à-dire de passer un tube par la bouche, puis dans l'oesophage et l'estomac avec une mini-caméra au bout, pour visualiser et évaluer l'étendue d'une lésion de l'oesophage, du cardia, pour recherche un éventuel ulcère gastrique ou duodénal, pour rechercher une lésion oesophagienne métaplasique ou cancéreuse et faire des biopsies surtout si le patient a plus de 50 ans, a maigri, est anémié, ou a fait une hémorragie digestive. A fortiori s'il fume et s'il boit souvent de l' alcool.

Cet examen endoscopique permet de visualiser une lésion éventuelle et/ou faire une biopsie. Il faut être particulièrement vigilant si le reflux gastro-oesophagien s'associe à un amaigrissement, une hémorragie, des examens complémentaires s'imposeront à la recherche de la cause de l'altération de l'état général, le RGO étant alors un point d'appel.

Il est parfois nécessaire de faire une pHmétrie, c'est-à-dire de mesurer pendant 24H le pH de l'oesophage en cas de doute sur la présence d'un RGO.



publicité