publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Rhizarthrose - arthrose du pouce : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (16. octobre 2015)

Les traitements d’une rhizarthrose (ou arthrose du pouce) relèvent de l’hygiène de vie, mais aussi de médicaments, ou parfois même de chirurgie, en cas d’échec de ces traitements.

Il peut être assez difficile de pouvoir être traité correctement et être vite soulagé par des médicaments, car l’arthrose touchant souvent des personnes d’un certain âge, celles-ci peuvent prendre déjà d’autres médicaments en raison d’autres problèmes de santé : hypertension artérielle, diabète, hypercholestérolémie, insuffisance cardiaque… Il est souvent dangereux de prendre trop de produits pharmaceutiques à partir d’un certain âge.

Aussi, dans le traitement d’une arthrose du pouce, est-il important de commencer par des solutions simples, de tâcher de soulager cette articulation dans la mesure du possible car celle-ci est très sollicitée au quotidien.

Une petite attelle (orthèse) qui immobilise l’articulation du pouce peut être préconisée, surtout lors des poussées inflammatoires, des poussées douloureuses.

Des médicaments antalgiques peuvent être prescrits par le médecin, mais ni le paracétamol, et encore moins les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être prescrits longtemps. Ceci est d’autant plus vrai chez une personne d’un âge avancé. Des anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente (AASALs) - glucosamine, extraits d’avocat/soja, peuvent être prescrits, même si ces médicaments ne sont plus remboursés par l’Assurance maladie. Le prix de ces médicaments étant fixés par les pharmacies, n’hésitez pas à demander leur prix avant de les acheter et éventuellement de comparer les tarifs selon les officines.

Parmi les traitements : l’application locale d’un gel anti-inflammatoire. Une à deux injections de cortisone (corticoïde) dans l’articulation de la base du pouce en cas de forte poussée inflammatoire, peut être réalisée par un rhumatologue expérimenté.

Une injection d’acide hyaluronique dans l’articulation peut être aussi un traitement indiqué par un rhumatologue.

Dans certains cas (en particulier, en cas d’importantes douleurs qui persistent ou se répètent malgré les traitements), une opération chirurgicale peut être proposée, et effectuée par un chirurgien de la main, ou un orthopédiste. Différentes techniques chirurgicales peuvent être utilisées, comme la mise en place d’une petite prothèse trapézo-métacarpienne. Une autre technique consiste à enlever le petit os (trapèze) très touché par la rhizarthrose, et d’utiliser un tendon voisin pour stabiliser le pouce. Généralement, cette intervention peut se faire le matin, et le patient sort en fin de journée de l’hôpital (si aucune complication ne survient).

A voir : l'arthrose expliquée en vidéo :

Arthrose: vidéo

A lire aussi nos dossiers : 
> Arthrose : de graves conséquences méconnues
> Fracture du poignet
> Le syndrome du canal carpien

Envie d'échanger et de poser toutes vos questions ? Discutez dans notre FORUM Rhumatisme et Arthrose 


publicité