publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Rhume des foins : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (23. mars 2016)

Les symptômes d'un rhume des foins sont assez classiques et connus par beaucoup de monde : des éternuements à répétition, le nez qui coule, une inflammation de la muqueuse du nez et de l'arrière nez qui se caractérise par une obstruction nasale plus ou moins importante. Les autres symptômes associés peuvent être une conjonctivite, les yeux qui pleurent, un mal-être...

Ces manifestations qui touchent les voies aériennes supérieures peuvent "descendre" vers les voies aériennes inférieures, les bronches.

Attention à l'asthme !
> Chez l'allergique aux pollens : Cela fait dix ans que les allergologues tirent la sonnette d’alarme : la rhinite allergique favorise l’ asthme ! 30 % à 40 % des allergiques ont un risque de développer un asthme. Si vous ne faites qu’un épisode allergique bref chaque année, inutile de vous affoler. En revanche, si chaque année, vos symptômes évoluent, s’aggravent, durent plus longtemps ou qu’une toux apparaît, il est important de consulter votre médecin traitant puis un allergologue.

> Chez l'asthmatique : 70 % à 80 % des asthmatiques souffriraient de rhinite allergique mais beaucoup l’ignorent. Or la prise en charge de la rhinite allergique peut contribuer à un meilleur contrôle de l'asthme.

> Chez l'enfant : il faut surveiller l’enfant qui a une dermatite atopique (eczéma). D’autant plus si celle-ci évolue, s’aggrave et s’il y a d’autres allergiques dans la famille.


publicité