publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sarcoïdose : sarcoïdose aiguë et sarcoïdose chronique

Publié par : Dorothee Gebele (12. janvier 2016)

Selon l’évolution de la maladie, on distingue la sarcoïdose aiguë et la sarcoïdose chronique.

La sarcoïdose aiguë

Lorsque la sarcoïdose se manifeste par des symptômes fulgurants et violents, il s’agit d’une sarcoïdose aiguë.

Le plus souvent, la forme aiguë de la maladie de Besnier-Boeck-Schaumann (BBS) provoque des poussées de fièvre soudaines, une fatigue... Puis s’ajoutent des symptômes spécifiques, propres à l’organe affecté.

Une sarcoïdose aiguë peut également survenir sous la forme particulière appelée syndrome de Löfgren. En plus de la fièvre soudaine se manifestent alors typiquement les trois symptômes suivants :

  • Un érythème noueux : des nodules douloureux en-dessous de la peau, généralement sur les jambes.
  • Une arthrite (inflammation d’une ou plusieurs articulations), le plus souvent au niveau des chevilles.
  • Un gonflement des ganglions lymphatiques situés dans le médiastin (l’espace entre les deux poumons). Ce gonflement n’est visible que grâce à une radiographie ou un scanner du thorax.


La sarcoïdose chronique

Le plus souvent, la sarcoïdose chronique ne montre pas de symptômes en début de maladie, mais elle les développe au fur et à mesure : les premiers signes de la sarcoïdose chronique sont généralement une grande fatigue, une toux d’irritation progressive et/ou des difficultés respiratoires en cas d’effort. Parfois ces symptômes sont accompagnés d’une légère fièvre.

La sarcoïdose chronique ne développe pas forcément des symptômes relatifs à un ou des organe(s) en particulier. C’est pourquoi il n’est pas rare que les médecins découvrent cette maladie par hasard à l’occasion d’une radiographie du thorax, par exemple.

Même si les symptômes provoqués par la sarcoïdose chronique sont moins violents en début de maladie, comparés à ceux de la sarcoïdose aiguë, les chances de guérison sont moindres. Cela s’explique en partie par le fait que la sarcoïdose chronique est souvent découverte à un stade plus avancé, si bien que le traitement n’intervient et n’agit que tardivement.

Il arrive que la sarcoïdose chronique soit alors à l’origine de problèmes graves, avec une atteinte sévère des poumons, ou des reins, du système nerveux


publicité