publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sarcoïdose : les symptômes

Publié par : Dorothee Gebele (12. janvier 2016)

Il n’est pas rare qu’une personne souffrant d’une sarcoïdose ne montre pas, dès le début de la maladie, de symptômes permettant un diagnostic précis.

Les symptômes de la maladie de Besnier-Boeck-Schaumann (BBS) peuvent varier fortement d’une personne à l’autre. Il se peut même qu’aucun symptôme typique ne se manifeste dans un premier temps, surtout en cas de sarcoïdose chronique.

Comme toutes les maladies inflammatoires, la sarcoïdose peut provoquer les symptômes communs à de nombreuses maladies, tels que :

Autres symptômes fréquents : 

La diversité des symptômes de la sarcoïdose s’explique surtout par le fait que les petits granulomes, typiques de cette maladie, qui sont d’une taille microscopique, peuvent toucher n’importe quel organe et entraver ainsi son fonctionnement.

Les symptômes dépendent donc en grande partie de l’organe atteint. Dans la plupart des cas, la sarcoïdose affecte les poumons ainsi que les ganglions lymphatiques situés dans l’espace compris entre les deux poumons (le médiastin).

D’autres organes et parties du corps peuvent être atteints par la sarcoïdose : le foie, la rate, le cœur, les yeux, la peau, les reins, les os et articulations, le système nerveux… 
 

Les symptômes par organe

Il a déjà été mentionné que la sarcoïdose (maladie de Besnier-Boeck-Schaumann ou BBS) provoque des symptômes typiques d’une maladie inflammatoire (tels que la fièvre, la fatigue, etc.).

Parallèlement, la maladie développe des symptômes spécifiques au niveau des organes atteints par l’apparition des granulomes. En principe, ces granulomes peuvent se former dans tous les organes.

Voici les symptômes typiques selon l’organe affecté par la sarcoïdose : 

Fréquence d'atteinte par organeSymptômes possibles
Ganglion lymphatique (90%)
  • Gonflement gangionnaire
Poumons (95%)
Foie (50-70%)
  • Gonflement du foie (hépatomégalie, le plus souvent sans douleur)
Rate (50-70%)
  • Gonflement de la rate (splénomégalie, le plus souvent sans douleur)
  • Parfois apparition d’un syndrome d’hypersplénisme qui se caractérise par une  diminution des globules rouges et blancs, ainsi que des plaquettes, dans le sang
Cœur (20-30%)
Peau (30%)
  • Erythème noueux : des éruptions cutanées douloureuses accompagnées de nodosités, de coloration rouge à bleuâtre, qui se forment le plus souvent sur le bas des jambes 
  • Lupus pernio : des nodules brillants, de couleur rouge-violacé jusqu’à bleu-gris, se formant notamment sur le visage
Yeux (25%)
Reins (10%)
  • Evacuation accrue de calcium et de protéines dans les urines (calciurie, protéinurie)
Os (10%)
  • Ostéolyses (destruction de tissus osseux), surtout dans les petits os des mains et des pieds
Articulations (jusqu’à 10%)
  • Inflammation d’une ou plusieurs articulations (polyarthrite), notamment au niveau des chevilles, genoux et poignets
  • Epanchement articulaire 
  • Tendinite
Système nerveux (10%)
  • Problème de motricité, baisse de la force musculaire, parfois paralysie localisée plus ou moins importante
  • Maux de tête 
  • Pression intracrânienne accrue 
  • Crise d’épilepsie


publicité