publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La scarlatine

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (03. août 2016)

© Jupiterimages/Creatas Images

La scarlatine appelée aussi fièvre écarlate fut une des maladies infantiles les plus redoutées jusqu'au début du XXème siècle. Devenue rare en France, elle affecte surtout les enfants de cinq à dix ans lors des périodes hivernales.

La scarlatine survient le plus souvent par épidémies dans les écoles et autres collectivités. La fréquence de la scarlatine en France n'est pas connue.

La scarlatine se manifeste brutalement par une angine rouge, puis – 12 à 24 heures plus tard – par une éruption cutanée rouge, en nappes, sur tout le corps, épargnant les paumes et les plantes. La langue est également atteinte, et prend un aspect framboisé du 4ème au 6ème jour. Les rougeurs corporelles finissent par se desquamer entre le 10ème et le 30ème jour.

La scarlatine est due essentiellement au Streptococcus pyogenes ou streptocoque du groupe A. Cette maladie est une toxi-infection pharyngée, c'est-à-dire une infection localisée dans la gorge qui engendre la production de toxines. Celle-ci sont produites par la bactérie et diffusent dans la circulation sanguine jusqu'à atteindre le système nerveux végétatif. Ces toxines génèrent une immunité spécifique. Toute personne contaminée est ainsi immunisée contre la toxine concernée.

Les infections à streptocoques du groupe A peuvent se manifester sous plusieurs formes : infections cutanées, infections ORL (dont l'angine rouge ou érythémateuse), la scarlatine, etc.

A savoir : L'essentiel sur la scarlatine en images

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS Maladies infantiles !

Auteur : Dr Ada Picard.


publicité