publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sciatique : Les examens

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. septembre 2014)

Une sciatique correspond donc à un symptôme, une douleur. Les circonstances de survenue et la description de la douleur sont caractéristiques. Sauf s'il existe d'autres manifestations particulières, le médecin considère généralement cette sciatique liée à une hernie discale.

Pourtant, il arrive que le médecin demande des examens radiologiques pour confirmer son diagnostic, en particulier si les symptômes ne passent pas malgré le traitement médical. Les radiographies classiques sont le premier examen demandé. Dans un deuxième temps, le médecin peut prescrire un scanner ou une irm (imagerie par résonance magnétique) pour voir la hernie, en particulier si une opération chirurgicale est envisagée.

Les traitements


Le traitement de la sciatique est d'abord médical, ce n'est qu'en cas de formes graves ou récidivantes que l'on a recours à la chirurgie. Les médicaments ont avant tout pour objectif de supprimer la douleur et de soulager le dos. Les antalgiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens (ains) et décontracturants sont généralement efficaces. Le repos est aussi nécessaire même si on ne prône plus maintenant l'arrêt de toute activité. De la cortisone ou des médicaments de type morphinique peuvent aussi être prescrits. Une infiltration peut être aussi envisagée. Neuf fois sur dix, ce traitement donne de bons résultats.

Une hospitalisation peut être nécessaire. Certains centres de soins spécialisés proposent une rééducation, avec séances de traction de la colonne vertébrale pour traiter une sciatique.

Enfin, la chirurgie permet de retirer la hernie, ainsi qu'une partie du disque. Mais c'est une opération importante nécessitant une hospitalisation d'une semaine environ et une rééducation avec un kinésithérapeute. Elle peut être réalisée par un neurochirurgien ou un orthopédiste avec une bonne expérience des interventions sur la colonne vertébrale.

Si la cause de la sciatique n'est pas une hernie discale, mais liée à un autre problème (arthrose, infection...), un traitement spécifique sera mis en place. L'intervention d'un médecin spécialiste est alors indispensable.


publicité