publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sida - HIV : la prévention

Publié par : Dr. Ada Picard (30. novembre 2016)

La prévention contre le VIH repose sur des précautions simples :

  1. Lors de rapports sexuels, d'utiliser des préservatifs en suivant attentivement leur mode d'emploi. De faire attention en les sortant de leur emballage, de ne pas les percer avec les ongles ou les dents, de ne pas utiliser de corps gras pour les lubrifier (parce qu'il se forme une réaction avec le latex qui les rend poreux et fragiles), etc.
    Le préservatif reste le meilleur moyen d'éviter la maladie !
  2. Pour le personnel soignant et les personnes qui s'occupent des malades sidéens, un moyen efficace de prévention contre une contamination par le VIH est de mettre des gants, de suivre les règles d'hygiène et de sécurité préconisées. Cette mesure de prévention est d’ailleurs très largement répandue par les professionnels de santé, les paramédicaux et les personnes travaillant dans des établissements de santé.
  3. Pour les toxicomanes, il est impératif de n'utiliser que des kits d'injection stériles individuels à usage unique. Ils sont vendus en pharmacie. De même pour les pailles pour sniffer : un paille par personne à n'utiliser qu'une fois. Parmi les toxicomanes, malheureusement un certain nombre souffre du SIDA ou sont séropositifs.
  4. Une bonne prévention contre le virus VIH signifie plus de dépistage. En effet, on estime qu’environ 30 000 personnes ignorent leur séropositivité, ce qui signifie un risque de transmission du virus HIV. La connaissance d’une séropositivité engendre la mise en place de mesures de précaution pour éviter les risques de contamination.
  5. Maintenant, tous les dons de sang sont vérifiés et revérifiés. Il serait très très exceptionnel que le VIH puisse être transmis par ce biais.

Un traitement préventif

Depuis fin 2015, des personnes séronégatives et qui sont à risque de contracter le sida (consommateurs de drogues injectables, travailleurs du sexe, certains homosexuels qui ont des rapports non protégés...) peuvent bénéficier du traitement par Truvada®, un traitement qui associe des antiviraux. Cette prescription se fait dans le cadre d'une ATU (Autorisation temporaire d'utilisation), signifiant qu'elle ne peut être proposée que par certains médecins spécialistes. Ce traitement qui coûte cher est pris en charge à 100% par l'Assurance maladie. Même si le meilleur moyen de se protéger lors de rapports sexuels, reste de loin l'utilisation du préservatif, ce médicament (pris avant, pendant et 24 heures après la prise de risque) permettrait de réduire de plus de 80% les risque de contracter le virus VIH. Pour ce traitement, on parle de Prep (prophylaxie pré-exposition).

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS MST, Sexualité ou Un médecin vous répond !


publicité