publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sida - HIV : les tests de dépistage

Publié par : Dr. Ada Picard (30. novembre 2016)

Pour faire le diagnostic de SIDA ou de séropositivité (contamination par le VIH), il faut faire des tests de dépistage. Ceux-ci permettent de rechercher la présence d’anticorps du virus.

Si ces anticorps sont présents, le test est séropositif pour le VIH. Dans ce cas, le patient risque de transmettre le virus, même s'il n'est pas malade. Généralement, un 2ème test est effectué pour confirmer la séropositivité. Si aucun anticorps n'est détecté, le patient est alors séronégatif (pour le VIH).

Une personne qui a contracté le virus du SIDA n'est pas tout de suite séropositive. Il faut attendre au minimum 6 semaines après l'exposition au risque pour que la séropositivité se déclare. Ce qui ne veut pas dire que la personne ne peut transmettre le virus, pendant ce laps de temps.

Il ne faut pas avoir peur du test de dépistage. Il est rapide, et peut être anonyme. Ce test de dépistage est gratuit s’il est pratiqué dans un centre prévu pour (anonyme et gratuit). Il existe de nombreux centres de dépistage dans la France entière.

Depuis 2015, en France, on peut effectuer soi-même un test de dépistage VIH que l’on peut acheter à la pharmacie. Il s’agit de l’autotest VIH. On peut se le procurer sans ordonnance, il coûte environ 25 euros. Même les mineurs peuvent l’acheter dans une pharmacie sans autorisation parentale.

A lire :
Autotest VIH : les 10 infos à connaître

Informer sur le dépistage

En France, 30 000 personnes ignorent leur séropositivité en France. Face à l’enjeu majeur qu’implique ce constat, l’ENIPSE (Equipe Nationale d’Intervention en Santé dans les Entreprises) et l’AIUS ( Association Interdisciplinaire post-Universitaire de Sexologie) ont mis en place avec le soutien du Laboratoire Janssen une campagne d’information et de dépistage dans des salons érotiques dans lesquels le public touché est très varié. Après Le Bourget en mars, Rouen et Toulouse en novembre, la prochaine intervention aura lieu à Lyon les 12 et 13 décembre.

En dehors de cette campagne, le travail de prévention réalisé par l’ENIPSE (www.enipse.fr) est essentiellement orienté vers le dépistage précoce à travers la promotion des TROD (Test de Dépistage Rapide à Orientation Diagnostique) et les ADVIH (Autotests de Dépistage du VIH) commercialisés depuis septembre 2015 et disponibles sans ordonnance en pharmacie.

Les préservatifs

Les préservatifs sont le seul moyen d'éviter d'attraper le SIDA ou d'autres maladies sexuellement transmissibles lors de rapports sexuels.
En cas de changements de partenaire, il est indispensable de se protéger avec un préservatif.

Lorsque qu'une relation de couple s'instaure dans la durée, il est conseillé d'effectuer un dépistage du VIH avant de se passer de préservatif. Cela permet de s'assurer qu'aucun des partenaires ne soit séropositif. Mais attention ces tests sanguins doivent être faits au moins 6 semaines mois après le dernier rapport « à risque ».

Lors de rapports avec un nouveau partenaire, il est indispensable d'utiliser à nouveau des préservatifs : non seulement pour se protéger soi-même, mais aussi pour protéger le partenaire habituel. Se protéger et protéger les autres, c'est aussi les respecter.

Depuis plusieurs années, les préservatifs féminins existent. Ils peuvent être installés quelques temps avant les rapports sexuels et maintenus un moment après... contrairement aux préservatifs masculins qui doivent être mis juste avant un rapport sexuel et enlevé juste après.
Les femmes peuvent ainsi choisir de se protéger elles-mêmes.

Le port du préservatif est donc essentiel, cependant il ne faut oublier d’autres précautions, comme le cunnilingus. Ainsi, une femme séropositive peut transmettre le virus VIH à son partenaire, si un cunnilingus est effectué pendant la période des règles de la femme. En revanche, un homme séropositif ne risque pas de transmettre par la salive le virus VIH à sa partenaire.

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS MST, Sexualité ou Un médecin vous répond !


publicité