publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sida - HIV : les traitements

Publié par : Dr. Ada Picard (30. novembre 2016)

Le traitement du SIDA comporte plusieurs dimensions : le traitement préventif et curatif des infections « opportunistes », les vaccinations contre certaines infections, et enfin le traitement antirétroviral contre le VIH.

Le traitement antirétroviral (appelé ainsi car le VIH fait partie de la catégorie des rétrovirus) est le traitement qui permet de diminuer la charge virale dans l'organisme, et de ralentir ainsi l'évolution de la maladie. Ces traitements, souvent en association, sont indiqués au stade SIDA de la maladie, ou lorsque les défenses immunitaires sont franchement affaiblies.

Aujourd'hui les traitements antirétroviraux sont plus efficaces, mais ne guérissent pas la maladie (les virus VIH restent présents dans l’organisme, même s’ils sont beaucoup moins nombreux – charge virale diminuée). Ces médicaments prolongent cependant très largement la survie des malades. Ce sont des traitements lourds, difficiles à accepter, et avec des effets secondaires. Cependant la tolérance au traitement s'améliore d'année en année grâce à l'avancée des recherches.

Plus la maladie est traitée tôt, et mieux cela se passera par la suite.
Le traitement du SIDA ou d’une personne séropositive est l’affaire d’un médecin spécialiste (infectiologue), même si le médecin généraliste peut assurer la surveillance médicale du patient, et assurer une partie de sa prise en charge. En plus du traitement anti-VIH, le médecin doit aussi traiter les infections opportunistes, les effets néfastes des médicaments anti-VIH, etc.

Toute personne susceptible d'avoir pris un risque (échange de seringues, rapports non protégés, etc.) devrait se faire dépister.

Lorsqu'un risque a été pris (exposition à du sang contaminé, rapport sexuel non protégé avec une personne à risque, échange de seringues souillées, etc.), il est possible de prendre un traitement préventif dans les 48 heures. Dans une telle situation, il est conseillé de se rendre aux urgences d'un hôpital. Un médecin évaluera avec vous le risque de contamination par le VIH. Sera alors prise, ou non, la décision d'un traitement antirétroviral d'une durée de 4 semaines. Ce traitement n'a d'intérêt que s'il est démarré dans les 48 heures qui suivent la situation à risque. Des contrôles seront effectués après le traitement.

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS MST, Sexualité ou Un médecin vous répond !


publicité