publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Spasmophilie : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. septembre 2014)

Une crise de spasmophilie peut être spectaculaire et affoler l'entourage. La seule chose à faire est de tranquilliser tout le monde, d'isoler le malade et de lui proposer de respirer calmement.

Si la crise ne cesse pas, il est parfois utile de faire respirer le malade dans un sac en papier ou en plastique éventuellement. Cela permet d'une part au malade de se concentrer sur sa respiration, et d'autre part de diminuer l'hyperventilation qui entretient la tétanie. Attention, ce geste doit être fait en présence de quelqu'un. Si la personne s'évanouit avec le sac sur la tête, elle risque de s'étouffer. Un traitement médicamenteux, à base d'anxiolytiques, peut être indiqué si la crise persiste malgré les conseils cités plus haut.

La spasmophilie n'est pas une maladie grave, les crises n'ont pas de risque vital.

Pour traiter une spasmophilie il est possible de prescrire du magnésium associé à de la vitamine B6, du calcium voire des oligo-éléments mais aucun de ces traitements n'a fait la preuve de son efficacité. Le traitement homéopathique peut également être bénéfique chez la personne souffrant de spasmophilie.
Le traitement psychologique ou médicamenteux d'une dépression ou de troubles anxieux peut aussi soulager un certain nombre de spasmophiles.


publicité