publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La spasmophilie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. septembre 2014)

La spasmophilie est un trouble psychologique qui se manifeste chez les personnes anxieuses. Il s'agit d'une appellation typiquement française, absente des manuels diagnostiques internationaux. Dans les pays anglo-saxons, on parle de syndrome d'hyperventilation.

La spasmophilie touche préférentiellement les femmes au tempérament anxieux. Les enfants et adolescents peuvent également êtres affectés. Il n'est pas rare de retrouver des cas similaires dans la famille.

La spasmophilie se manifeste sous forme de crise soudaine. La crise survient sans crier gare, avec son lot de symptômes variables d'une personne à l'autre : picotements dans les doigts ou autour des lèvres, sensation de malaise, palpitations, sensations de chaleur ou de froid, frissons, tremblements, douleurs, migraine, troubles visuels, respiration trop rapide, etc. La durée de la crise est variable. Contrairement à l' épilepsie, la crise de spasmophilie n'est pas associée à une perte de connaissance. À moins qu'un malaise vagal ne soit associé. Le plus souvent, la crise est déclenchée par une situation stressante. Mais le patient n'en est pas toujours conscient.

On ne peut parler de spasmophilie qu'une fois les autres diagnostics éliminés (crise d'épilepsie, autre problème neurologique, etc.).

L'existence de ce trouble reste controversée. Certaines écoles théoriques l'assimilent à une attaque de panique (autrement dit une crise d'angoisse), d'autres à une conversion hystérique. Pour certains, la spasmophilie s'explique par un déficit en minéraux ( magnésium, phosphore, calcium).


publicité