publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Spondylarthrite : L’évolution

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (05. novembre 2014)

Tout dépend des personnes. La spondylarthrite évolue souvent par poussées, sur plusieurs années. Parfois, il n'y a plus vraiment de poussée individualisée, c'est une forme chronique.
Certaines formes sont relativement bénignes et la gêne engendrée par la maladie peut être facilement corrigée. Certaines formes sévères, plus rares, peuvent entraîner de véritables handicaps.

L'intensité des douleurs n'a rien à voir avec la gravité de l'évolution. On peut souffrir beaucoup et n'être jamais ankylosé. On ne peut donc pas parler d'une spondylarthrite, mais de formes très personnelles de la maladie.

Il semble que certains signes ou, plus précisément l'absence de certains signes, pourraient être un bon pronostic :
- lorsque les premiers signes apparaissent après 16 ans.
- lorsqu'il n'existe pas d'atteinte de la hanche.
- lorsque la vitesse de sédimentation (prise de sang) n'est pas augmentée.
Heureusement, des solutions et des traitements existent pour lutter contre la maladie.


publicité