publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Surdité : Les symptômes

Publié par : Dorothee Gebele (09. juillet 2015)

Une personne souffrant d’une surdité des deux oreilles ne peut pas percevoir de bruits et ne réagit donc pas à des stimuli sonores. Cela impacte la communication dans un environnement dominé par des personnes qui ne souffrent pas de déficits auditifs et communiquent principalement de manière verbale. La surdité bilatérale restreint ainsi très fortement les contacts sociaux et les chances professionnelles en dehors du milieu des malentendants.

La surdité congénitale est parfois accompagnée d’autres symptômes, notamment si d’autres organes comme les yeux, les os, les reins et la peau., sont touchés par une maladie.

Lorsqu’une surdité bilatérale congénitale ou acquise à un âge précoce n’est pas traitée, cela peut fortement entraver, voire empêcher, le développement du langage. Pour cette raison, il est important de vérifier dès la naissance si le bébé réagit à des stimuli acoustiques afin de détecter une éventuelle surdité le plus tôt possible. En France, un dépistage systématique est en principe effectué chez tous les nourrissons.

Contrairement à la surdité totale, la surdité unilatérale ne se manifeste que par une légère déficience auditive : une personne sourde d’une oreille peut par exemple avoir des difficultés à suivre une conversation qui se tient du côté de son oreille sourde. Un autre symptôme typique de la surdité unilatérale est l’incapacité de faire abstraction d’un bruit de fond, ou de déterminer la direction et la distance d’une source sonore. Cela peut entraîner des difficultés ou représenter un danger pour conduire un véhicule. A la différence de la surdité totale, la surdité unilatérale acquise à un âge précoce n’a pas forcément un impact négatif sur l’apprentissage du langage chez les enfants.


publicité