publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hyperactivité chez l'enfant : Comment réagir ?

Publié par : rédaction Onmeda (11. janvier 2016)

Face à l'hyperactivité, l'attitude doit être autoritaire, aimante et de bon sens. Comme pour tous les enfants ! Sauf qu'elle est plus difficile à mettre en pratique...

Les enfants hyperactifs sont exceptionnellement sensibles et lucides. Ils souffrent de ne pouvoir canaliser leur énergie là où d'autres y parviennent si naturellement.

  • Commencez par vous assurer que votre enfant ne souffre pas de troubles associés, tels que les troubles de l'apprentissage : dyslexie, dyscalculie, dysorthographie ou de la dyspraxie. En fonction de ce qui a besoin d'être corrigé, ne craignez pas de faire appel à des spécialistes pour des séances d'orthophonie, de psychomotricité, etc.
  • Bannissez de votre vocabulaire le : « concentre-toi, voyons ! ». Vous ne demandez pas à une personne myope de lire une page sans ses lunettes. Appliquez cela à votre enfant dès que vous sentez votre patience vous quitter (c'est-à-dire plusieurs fois par jour).
  • Positivez chacun de ses efforts. Même si vous êtes réticent au système de « récompense », sachez qu'il fonctionne particulièrement bien pour les enfants souffrant d'un trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité. Proposez-lui de mettre en place un système de bons points avec à la clé une petite récompense. Un bon point s'il s'habille tout seul en un temps réparti avec un minuteur. Un autre bon point s'il arrive à rester assis lorsque vous devrez attendre avec lui dans la salle d'attente du médecin. Surtout, tenez vos promesses car sa déception risque d'être spectaculaire.
  • Ne le réprimandez pas sans cesse, ne revenez pas sans arrêt sur ses « bêtises » passées (même si cela n'est pas évident à faire !). Au contraire, projetez-le vers ses actions positives. Complimentez-le, assurez-le de tout votre amour et ne craignez pas de le lui manifester plus que de mesure afin qu'il se sente entouré, encouragé et aimé, « malgré » ce qu'il considère lui-même comme un défaut.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Enfants ou Psychologie ou Un psy vous répond !




publicité