publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'hyperactivité chez l'enfant : Les conseils de l'expert

Publié par : rédaction Onmeda (11. janvier 2016)

Entretien avec le Dr François Bange, pédopsychiatre, médecin spécialiste, praticien attaché à l'hôpital Robert Debré, à Paris. Il apporte des conseils relatifs au syndrome d'hyperactivité.

A partir de quel âge peut-on poser un diagnostic de trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité ?
Cela dépend, c'est en général vers 4 ans et demi ou 5 ans, qu'on peut commencer à se poser des questions. Avant 2 ou 3 ans c'est carrément exclu !

Quelle est la différence entre un enfant hyperactif et... un enfant mal élevé ?
Le trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) ne s'explique pas par une mauvaise éducation. On peut ne pas souffrir de ce trouble et être très mal éduqué, tout comme on peut souffrir d'un TDA/H et être bien éduqué.

Est-ce qu'une IRM du cerveau peut révéler ce trouble ?
Non, une IRM ne donne pas un diagnostic d'un trouble déficitaire de l'attention. Le diagnostic n'est que clinique, par l'analyse des symptômes. L'IRM n'est envisageable que dans le domaine de la recherche. On peut l'utiliser pour chercher et étudier éventuellement certaines particularités.

Peut-on guérir de ce trouble ?
Le verbe « guérir » est inapproprié car il ne s'agit pas d'une maladie mais d'une particularité qui est ce besoin de bouger, cette agitation et impulsivité. Il faut savoir que les choses évoluent en grandissant : l'agitation baisse, mais l'impulsivité beaucoup moins. Ce qui reste gênant, pour certains plus que d'autres, est le trouble de l'attention.

Que pouvez-vous dire aux parents (épuisés !) des enfants souffrant de ce trouble ?
Il faut les rassurer, leur épuisement s'explique. Ce ne sont pas de mauvais parents mais des parents épuisés de devoir se répéter plusieurs fois en raison du trouble de l'attention, de l'agitation de leur enfant. Il faut donc les déculpabiliser et les encourager à se faire aider par des personnes, des professionnels qui connaissent bien ce syndrome.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Enfants ou Psychologie ou Un psy vous répond !



publicité