publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'hyperactivité chez l'enfant : les symptômes

Publié par : rédaction Onmeda (11. janvier 2016)

Dès qu'un enfant est un peu turbulent ou qu'il n'arrive pas à rester assis, on lui colle une étiquette d'« hyperactif ». Or le trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité, est un vrai trouble du comportement qui est caractérisé par 3 groupes de symptômes.

Si vous constatez que votre enfant a l'ensemble des symptômes suivants, prenez rendez-vous chez un médecin spécialisé pour une consultation :

  • Le déficit de l'attention :
    Votre petit est distrait, il ne vous entend pas, il n'arrive pas à se concentrer, il oublie aussitôt ce qu'on lui dit. Il perd plus souvent que les autres ses affaires : bonnet, gants, cahier, stylos, jouets. Il oublie de mettre son manteau avant de sortir. Un jour sur trois, il oublie de prendre son cartable le matin. Il oublie souvent ses affaires de piscine ou de sport... De même, l'enfant TDA/H peut souffrir de difficultés à gérer ses émotions. 
  • L'agitation excessive :
    C'est d'ailleurs sous le nom d'hyperactif que l'on reconnaît plus souvent le trouble déficitaire de l'attention. L'enfant bouge sans cesse, il ne tient pas assis. On dit de lui qu'il est remuant, car quand on lui demande, exaspéré, de se poser calmement, il continue de bouger ses jambes dans un mouvement compulsif. Il gesticule même quand il regarde un dessin animé. Cependant, cette agitation excessive ne se retrouve pas de manière systématique (l'enfant peut être très lent). Elle peut être parfois localisée : l'enfant mange son stylo, tape du pied, se tripote les cheveux, se ronge les ongles, etc. On observe également des difficultés d'organisation (au lever le matin, durant les devoirs, etc.) liée à l'hyperactivité physique, mais aussi mentale (ou cognitive).
  • L'impulsivité :
    Cette spontanéité un peu brusque n'est pas uniquement motrice. Les enfants souffrant de ce trouble sont capables d'interrompre sans scrupule une conversation et d'attendre une réponse immédiate à leur demande. Laquelle, quelle que soit son importance, est une urgence pour eux. On appelle cela : l'impulsivité cognitive.

Tous ces symptômes peuvent signer un TDA/H, donc les critères sont très spécifiques pour établir un diagnostic... Un test élaboré auprès du spécialiste peut permettre de confirmer ce diagnostic.



publicité