publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tennis elbow : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. novembre 2014)

Plusieurs traitements existent, mais aucun ne garantit une efficacité à 100%. La guérison est affaire de cicatrisation des tendons. Et cela peut être long...

La première des mesures à prendre : le repos immédiat avec arrêt des activités responsables (tennis, travaux manuels, utilisateurs intensifs de souris d'ordinateur...), mais ce n'est pas toujours facile lorsque le geste qui a provoqué la tendinite est d'ordre professionnel.

Chez le kinésithérapeute, vous allez faire des massages transversaux profonds (MTP), on peut vous proposer des ultra-sons, mais aussi des exercices d' étirements. La pose d'une attelle peut se révéler utile.

En cas de tennis elbow, des anti-inflammatoires peuvent être également prescrits par le médecin. En règle générale, il vaut mieux éviter d'en prendre les huit premiers jours, car ils bloquent l'inflammation qui est nécessaire au processus de cicatrisation. Ils vont soulager la douleur provisoirement, mais peuvent gêner la guérison.

Autre solution : les infiltrations de cortisone au niveau du coude. Sachez toutefois que le taux d'échecs est important.

Parmi les traitements à l'étude, l'injection locale de sang autologue (sang de la propre personne) ou, plus sophistiqué, de plasma autologue riche en plaquettes ou PRP (plasma sanguin enrichi en plaquettes obtenu par centrifugation du sang complet du patient). Il faudra attendre le résultat des études cliniques pour savoir si ce traitement pourra être plus largement appliqué et proposé à un grand nombre de personnes.

Au final, il n'existe à l'heure actuelle pas de consensus concernant le traitement optimal d'un tennis elbow. Le traitement est long et difficile.

L'intervention chirurgicale peut être indiquée, mais rarement. Elle est envisagée en cas d'échec du traitement médical, elle consiste à nettoyer la zone de tendon abimée. L'immobilisation post-opératoire est indispensable, et la reprise de l'activité responsable du tennis elbow, se fait dans les 6 mois.

Une astuce pratique : une ex-joueuse professionnelle de tennis, qui a atteint le 29e rang mondial, conseille de mettre de la glace, le meilleur anti-inflammatoire selon elle.

Arnaud Clément, lui, a été gêné par un tennis elbow en 2010 : rien ne le soulageait... sauf un strap particulier, un bracelet tennis elbow spécial anti-épicondylite que vous avez peut-être pu apercevoir sur son bras droit quand il jouait. Même son médecin, le Dr Montalvan, n'a pas trouvé mieux...


publicité