publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tic : les causes

Publié par : Dr. Ada Picard (25. janvier 2017)

Les causes des tics sont pluri-factorielles. C'est à dire qu'elles sont à la fois neurobiologiques, psychologiques et environnementales.

Pour certains spécialistes, les tics seraient des équivalents de symptômes obsessionnels. Ce, du fait de leur similitude avec les compulsions du trouble obsessionnel compulsif. Cependant, chez de nombreux malades, il n'existe aucun trouble obsessionnel compulsif identifiable.

En fait, les causes précises des tics sont difficiles à établir. Il semblerait que les tics ne soient pas liés à une pathologie spécifique. Ils peuvent être une simple réaction passagère, sans gravité, à un événement quelconque. Dans d'autres cas, ils sont le révélateur d'une pathologie psychotique grave. Mais ils sont le plus souvent révélateurs d'une tension nerveuse interne indicible ou non représentée comme telle.

Le contexte de survenue des tics peut éclairer sur l'origine de la tension. Par exemple, si les tics surviennent à l'école, on peut supposer que le milieu scolaire est source d'anxiété pour l'enfant. Et plus précisément, que ce dernier ressent une pression qui le fait réagir, inconsciemment, de cette manière.

Plusieurs gènes pourraient être impliqués, conférant une susceptibilité génétique de certains individus à ces troubles. Un gène a d'ores et déjà été mis en cause dans l'apparition du syndrome de Gilles de la Tourette. Des chercheurs ont également mis en évidence des anomalies neurobiologiques chez les personnes soufffrant de tics.

Ces anomalies neurobiologiques peuvent à la fois des causes des tics et des conséquences (d'un contexte environnemental anxiogène par exemple). Ils sont par ailleurs une cible intéressante pour les traitements.

Certaines études plaident en faveur d'un dysfonctionnement des noyaux gris centraux, zone cérébrale également impliquée dans la maladie de Parkinson. Dans ces zones, le fonctionnement de certains neurotransmetteurs cérébraux, notamment la dopamine, semble perturbé.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Psychologie, Neurologie ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> La psychologie de l'enfant
> Phobie scolaire : c'est quoi au juste ?



publicité