publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tic : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

En l'absence de traitement efficace sur le long terme, le traitement des tics – en particulier dans les formes les plus sévères – est difficile et requiert une approche multidisciplinaire (médecin neurologue, psychiatre, psychologue, associations de malades...). Le pre´alable au traitement est d'identifier le symptôme (ou la maladie sous-jacente) interférant le plus avec la vie du patient, puis de le traiter en s'aidant de traitements médicamenteux et non médicamenteux.

Ainsi, la prise en charge des tics se compose de différents types de traitement : prise en charge en psychomotricité, relaxation, déconditionnement dans le cadre de thérapie comportementale, parfois prise de médicaments.

En ce qui concerne le syndrome de Gilles de la Tourette, certains neuroleptiques, et même certains agonistes dopaminergiques (médicaments donnés dans la maladie de Parkinson), ont une efficacité sur les tics.

Une opération chirurgicale n'est réservée que pour les cas très sévères du syndrome de Gilles de la Tourette. Enfin, la stimulation cérébrale profonde, moins agressive, a donné des résultats prometteurs dans la réduction des formes graves de tics avec automutilations.

Le choix du traitement dépend de la nature et de l'évolutivité des tics, ainsi que du contexte socio-familial dans lequel ils surviennent.

L'information du malade et de sa famille – souvent en détresse – est aussi une étape cruciale qui permet souvent de mettre a` nu et de discuter des souffrances, frustrations, culpabilités et incompréhension...


publicité