publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tic

Publié par : Dr. Ada Picard (25. janvier 2017)

© Shutterstock

Les tics sont des mouvements dits "anormaux" qui n'ont aucune utilité et s'imposent spontanément à l'activité motrice d'une personne. On peut aussi parler de compulsions motrices.

Les tics consistent en des contractions répétées, soudaines, brusques et brèves d'un muscle ou d'un groupe musculaire, toujours le même chez un même sujet. Ce peut être un geste complexe (remettre sa mêche en place) ou un mouvement simple (comme une grimace). Les tics sont involontaires mais conscients et la personne en est gênée. Il est possible de les supprimer grâce à un effort soutenu, mais de façon très limitée dans le temps (pendant quelques minutes). Ils peuvent également disparaître dans certaines contextes (de jeu, de création, de détente, d'intensité émotionnelle forte, etc.).

Les tics apparaissent le plus souvent dans l'enfance entre 5 et 7 ans. Ils sont très souvent associés à une hyperémotivité et à un conflit entre la volonté (ou les cognitions) et les affects.

Leur fréquence dans la journée est très variable d'un sujet à l'autre. Certaines circonstances accentuent les tics comme l'anxiété et les émotions intenses. Au contraire, les tics disparaissent pendant le sommeil. La fréquence du syndrome de Gilles de la Tourette est estimée à 0,1-1 % de la population générale.

Les tics sont présents dans tous les pays, toutes les cultures et toutes les ethnies. Leur fréquence varie entre 4 et 20% selon les études. Ils seraient plus fréquents chez les enfants en difficulté scolaire.

Cliniquement, on distingue les tics musculaires simples des tics complexes dont un cas particulier est le syndrome de Gilles de la Tourette. Les tics ne sont pas révélateurs d'une pathologie unique et spécifique. Cependant, l'association de tics multiples à une coprolalie (émission de « gros mots ») et une écholalie (répétition automatique des dernières phrases de l'interlocuteur) doit faire évoquer un syndrome de Gilles de La Tourette.

L'évolution des tics et leur traitement sont variables d'un sujet à l'autre, et dépendent en grande partie du contexte affectif dans lequel ils surviennent.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Psychologie, Neurologie ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Tocs : les troubles obsessionnels compulsifs
> Quand emmener mon enfant chez le psy ?

Auteur : Dr Ada Picard, pédopsychiatre.
Mise à jour : janvier 2017


publicité