publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Toc : trouble obsessionnel compulsif : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. décembre 2014)

Le trouble obsessionnel compulsif (ou TOC) est une névrose très structurée qui ne se guérit pas spontanément. Les rituels tendent à devenir de plus en plus importants et présents dans la vie du sujet. C'est la névrose de plus mauvais pronostic, d'autant plus que le début est précoce.

La dépression est la complication la plus fréquente car les obsessions et compulsions finissent par épuiser le sujet. Les psychothérapies sont très importantes dans la prise en charge du TOC. Elles doivent être mises en place rapidement.

Parmi les traitements du trouble obsessionnel compulsif : une cure psychanalytique peut être associée à un travail comportemental. Tandis que la psychanalyse aide le sujet à mieux comprendre l'origine des symptômes obsessionnels, la seconde permet une meilleure élaboration verbale et une première gestion des angoisses du patient. Certaines psychothérapies intégratives associent ces deux méthodes.

Les techniques cognitivo-comportementales ( TCC) sont les suivantes :
> la technique de thought-stoping (arrêt de la pensée) : elle consiste en l'apprentissage d'un auto-contrôle progressif du déclenchement de l'obsession, que l'on cherche à remplacer par une pensée agréable non angoissante.

> la technique de désensibilisation :
C'est un traitement qui consiste à "habituer" le patient à la pensée obsédante (écriture, magnéto) tout en apprenant au patient à se relaxer lorsqu'il y est confronté. Prévenir l'arrivée des compulsions utilisées habituellement par le patient pour lutter contre ses obsessions : apprentissage de nouveaux comportements plus adaptés. Par exemple : quand vient l'idée obsédante de se laver les mains, ne pas le faire, mais se concentrer sur une dizaine de respirations.

> Quelques mesures générales sont généralement prescrites :

Il faut maintenir le plus longtemps possible une insertion socioprofessionnelle correcte (sinon risque d'aggravation sévère).

Il peut être nécessaire de préconiser des voyages, des changements de cadres et de lieux afin d'éviter une ritualisation excessive du patient.

> Parfois une hospitalisation est nécessaire pour bien traiter un trouble obsessionnel compulsif, en cas :
- de décompensation dépressive grave avec risque suicidaire,
- d'angoisse non maîtrisable et envahissante,
- de retentissement majeur sur le plan affectif, social ou professionnel

> Les traitements médicamenteux contre le TOC :
Certains traitements ont fait la preuve de leur efficacité dans le TOC. Il s'agit en particulier des antidépresseurs qui interfèrent avec le système sérotoninergique cérébral. Ils mettent souvent plusieurs semaines à agir et la durée du traitement peut être longue.

Des traitements anxiolytiques peuvent être donnés sur une durée limitée en cas d' anxiété importante associée au trouble obsessionnel compulsif.


publicité