publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Toxémie gravidique : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. novembre 2014)

Les symptômes d'une toxémie gravidique sont : des oedèmes, un visage gonflé accompagné de maux de tête, des nausées ou des vomissements, des troubles de la vision, des sensations de vertige... Ces symptômes doivent alerter la femme enceinte qui prendra rapidement l'avis de son médecin traitant, de son gynécologique ou d'une sage-femme.

Quand ces symptômes surviennent, des examens complémentaires peuvent être réalisés : ils débutent par la prise de la tension artérielle afin de vérifier si celle-ci est normale. Si elle est supérieure à 14/9, une analyse d'urine est effectuée.

Cette analyse d'urine concerne le taux de protéines (protéinurie) présent dans les urines. Le diagnostic de toxémie gravidique est confirmé en cas de protéinurie élevée. A partir de ce moment, la grossesse est beaucoup plus surveillée.

Mais d'autres fois, une toxémie gravidique peut être diagnostiquée à l'occasion d'une consultation de surveillance de grossesse. Le médecin ou la sage-femme détectera une tension élevée (supérieure à 14/9) ou la présence de protéines dans les urines, dépistée lors d'un test avec une bandelette, sans que la femme ne se plaigne du moindre trouble.

Si la toxémie gravidique n'est pas ou mal traitée, elle peut entraîner une complication rénale (insuffisance rénale) et finir par provoquer une éclampsie ( convulsion éclamptique).

Dans certains cas, une autre complication, du nom de syndrome de Hellp peut survenir. Cette pathologie correspond à l'association de plusieurs problèmes dont la baisse des plaquettes avec la destruction de globules rouges. Le risque de décollement placentaire est augmenté.

Si la toxémie gravidique est mal ou non traitée, le risque d' accouchement prématuré augmente.


publicité