publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Toxémie gravidique : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. février 2017)

Les traitements d'une toxémie gravidique varient selon le terme de la grossesse et les problèmes constatés.

Dans tous les cas, une hospitalisation de la patiente est systématique pour une parfaite prise en charge.

Le déclenchement de l'accouchement ou une césarienne peuvent être envisagés, afin d'éviter l'éclampsie au cours du travail de l'accouchement.

Si la date d'accouchement est encore loin, et que l'enfant et la mère se portent bien, des médicaments anti-hypertenseurs seront prescrits.

Un repos complet ainsi que la surveillance du taux de protéines dans les urines et des constantes biologiques sont indispensables. A côté de cela, un régime sans sel n'est pas nécessaire.

La tension artérielle, le bien-être foetal et le poids de la patiente sont surveillés continuellement.

Si l'accouchement est le seul moyen de sauver la mère et l'enfant, des corticoïdes seront administrés chez la future maman, afin d'éviter les risques de problèmes respiratoires graves du bébé.

A noter qu'en cas d'antécédent de pré-éclampsie, un traitement par aspirine à faible dose (75 à 160 mg/jour) peut être prescrit lors de la grossesse suivante.

Mais attention : l'administration d'aspirine ne peut se faire que sous contrôle médical, l'aspirine étant contre-indiquée en automédication lors de la grossesse.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Grossesse ou Un médecin vous répond.

A lire aussi :

> Tout savoir sur la pré-éclampsie
> Césarienne : comment ça se passe ?
> Grossesse et médicaments : êtes-vous bien informée ?
> Les maux de la grossesse soignés par l’homéo
> En forme pendant la grossesse : 20 exercices pour femme enceinte


publicité