publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Trichotillomanie : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. novembre 2014)

Il est difficile de définir une cause à la trichotillomanie. Comme pour le TOC et les addictions, il existe probablement une susceptibilité génético-biologique à souffrir de ce type de comportement. Et on suppose que les facteurs environnementaux durant l'enfance et l' adolescence joueraient un rôle important. Un enfant se sentant mal-aimé avec un fort sentiment d'abandon, peut générer un mal-être qui déclenchera ce trouble.

D'ailleurs, les études montrent que la trichotillomanie apparaît le plus souvent durant l'enfance ou pendant l'adolescence. Lorsqu'elle apparaît à l'âge adulte, il est souvent possible d'identifier une cause déclenchante, comme une grossesse, un changement ou un stress important.

Il existe le plus souvent un mal-être sous-jacent. Le facteur sous-jacent associé à une crise de trichotillomanie, est le plus souvent une émotion négative, comme la solitude, l'ennui, ou la colère, voire des ruminations sous forme de pensées redondantes. Mais la personne qui en souffre n'en a pas toujours conscience. Une alexithymie, c'est-à-dire la difficulté à reconnaître ses sentiement, peut ainsi être parfois mise en cause dans la trichotillomanie.

La dépression est associée à la trichotillomanie dans environ la moitié des cas.
La trichotillomanie peut être un des signes d'un autre trouble psychiatrique, ou même d'une maladie à part entière.

Si ce trouble se manifeste le plus souvent seul, il est parfois accompagné d'autres troubles, comme le trouble obsessionnel compulsif, la dépression (pour la moitié des cas), un trouble de la personnalité, un déficit de l'attention, un trouble alimentaire, etc.


publicité