publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Mon enfant ne dort pas bien !

Publié par : Dr. Ada Picard (20. mars 2017)

© Shutterstock

Le trouble du sommeil chez l’enfant est une altération persistante de la qualité ou de la quantité du sommeil de l’enfant.

Le trouble du sommeil chez l’enfant peut prendre la forme d’une dyssomnie – c'est à dire de troubles de l’endormissement et de réveils précoces - ou d’une parasomnie : cauchemars, terreurs nocturnes, somnambulisme, bruxisme, paralysie du sommeil et somniloquie. 

Un enfant sur 4 de moins de 6 ans est concerné par des difficultés de sommeil. Cela n’est pas étonnant, puisque l’apprentissage du sommeil va de pair avec la gestion de la séparation. Or, cette dernière peut impliquer une période, plus ou moins longue, d’apprentissage et d’adaptation. C’est pourquoi, lorsque la difficulté de sommeil est temporaire ou épisodique, sans trouble mental associé, la prise en charge consiste simplement en une éducation au sommeil.

En revanche, si la difficulté persiste et/ou est associée à des difficultés physiques, scolaires ou mentales, la prise en charge doit reposer sur une évaluation complète et spécialisée. 

La durée et la qualité du sommeil nécessaires (par jour) varient en fonction de l’âge :

  • Nouveaux-nés : entre 14 et 17 heures
  • Nourrissons de moins d’1 an : entre 12 et 15 heures
  • Nourrissons de moins de 2 ans : entre 11 et 14 heures
  • Enfant de moins de 5 ans : entre 10 et 13 heures (avec disparition progressive des siestes vers 3 ans)
  • Enfants de plus de 5 ans : entre 9 et 11 heures
  • Adolescents : entre 8 et 10 heures

Ces besoins de sommeil varient d’une personne à l’autre. Pour évaluer la sévérité du trouble du sommeil, il est important d’observer les conséquences de ce trouble : fatigue la journée, trouble de la concentration, somnolence, baisse des résultats scolaires, irritabilité, etc.

Face à un trouble du sommeil, surtout chez le tout petit, la première évaluation doit se faire par un pédiatre ou un médecin généraliste, afin d'éliminer une pathologie physique. Enfin, sans cause physique retrouvée, la prise en charge pourra se faire par un pédiatre, un pédopsychiatre et/ou un psychologue pour enfants.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Enfants, Psychologie ou Un médecin vous répond !

À lire aussi :

Le sommeil de l'enfant
15 phrases à dire à son enfant lorsqu'il a peur
Mon enfant est stressé
Manque de sommeil : les effets sur notre santé
 



publicité