publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Troubles du rythme cardiaque : les examens

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (03. décembre 2014)

Pour analyser un trouble du rythme cardiaque, le premier examen à effectuer est un ECG (électrocardiogramme) qui permet l'enregistrement des ondes électriques qui parcourent le coeur. C'est un examen courant pratiqué par les médecins quand ils soupçonnent une pathologie cardiaque et en particulier un trouble du rythme.

Des électrodes (pastilles et bracelets) sont posées sur la poitrine et à l'extrémité des 4 membres avec l'application d'un gel pour faciliter la conduction du courant. Elles sont reliées à un appareil qui enregistre l'activité électrique du coeur.

Un tracé électrocardiographique est obtenu : il est représenté par plusieurs courbes qui objectivent la conduction du courant électrique à différents endroits du coeur.

L'ECG permet souvent de diagnostiquer un trouble du rythme ou une pathologie cardiaque, par exemple une fibrillation auriculaire, un bloc auriculo-ventriculaire, un infarctus du myocarde quand le courant électrique ne passe plus là où est située la nécrose.

Voir aussi cette vidéo sur l'ECG :

Electrocardiogramme: vidéo

Il est aussi possible d'enregistrer l'activité électrique du coeur par une sonde montée à l'intérieur du coeur : l'étude électrophysiologique permet de retracer très précisément le chemin du courant électrique dans le coeur, et de découvrir par exemple un circuit électrique anormal. Certains circuits anormaux peuvent être détruits par radio-fréquence et la guérison sera définitive.

Des troubles du rythme ne sont pas toujours permanents et pour permettre de les mettre en évidence, il est possible de pratiquer un Holter ECG : c'est un enregistrement de l'activité électrique du coeur 24h/24.


publicité