publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Troubles du rythme cardiaque : les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (03. décembre 2014)

Les symptômes des troubles du rythme cardiaque différent en fonction de sa nature. Parfois, ils peuvent être à l'origine d'aucun symptôme, d'autres fois le patient ressent comme des sauts de coeur (ressentant un ou plusieurs extrasystoles), ou perçoit les battements cardiaques, d'autres fois, le patient peut ressentir une sensation vertigineuse, un malaise, une perte de connaissance... Au pire, un trouble du rythme cardiaque peut engendrer un décès.

Les extrasystoles sont des battements cardiaques en avance sur le rythme normal ; elles sont ressenties comme un battement cardiaque raté ou trop fort. Beaucoup de ces extrasystoles sont bénignes mais gênantes ; certaines comme des extrasystoles ventriculaires répétées peuvent être graves et il faut les traiter.

Voici détaillés quelques exemples de troubles du rythme cardiaque, et leurs symptômes :

> La fibrillation auriculaire (FA) : ce trouble particulier du rythme cardiaque est assez fréquent. Il entraîne une mauvaise contraction des oreillettes qui provoque une stagnation du sang dans ces cavités et la formation de caillots qui peuvent se détacher et aller se bloquer en aval par exemple dans les petites artères du cerveau et provoquer un accident vasculaire cérébral ischémique. Les symptômes de la FA sont : des malaises, un grande fatigue, voire une perte de connaissance...

> Le bloc auriculo-ventriculaire : il engendre une diminution des battements cardiaques plus ou moins prononcée, il apparaîtra alors des signes variables comme une faiblesse, un étourdissement, des vertiges, le souffle court, des palpitations...

Quelquefois, le trouble du rythme entraîne comme symptôme, une syncope ; c'est une perte de connaissance brutale, à l'emporte-pièce où le patient chute sans pouvoir se retenir, il peut se blesser à la tête parce qu'il n'aura pas mis les mains en avant. Il peut se réveiller spontanément sans aucun souvenir de sa chute. La syncope peut être plus ou moins prolongée : le coeur peut repartir tout seul, mais quelquefois, il est nécessaire de réanimer le malade en pratiquant un massage cardiaque, et surtout un défibrillateur cardiaque.

> Un trouble grave du rythme ventriculaire : en cas de fibrillation ventriculaire, le coeur n'est plus fonctionnel, la circulation sanguine s'arrête et le cerveau n'est plus irrigué. La vie du malade est en jeu. C'est une urgence médicale. Il faut utiliser un défibrillateur ou faire un massage cardiaque. Si le trouble du rythme ventriculaire est récidivant, un petit défibrillateur peut même être implanté chez le patient.


publicité