publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tuberculose : La vaccination et le dépistage

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (28. octobre 2014)

La vaccination par le BCG n'est plus obligatoire en France avant depuis 2007. En revanche, elle reste fortement recommandée chez les enfants - dès la naissance - vivant dans un milieu à risque élevé de tuberculose. Ces indications sont assez larges : enfant né dans un pays de forte endémie tuberculeuse, enfant dont un des parents est originaire de l'un de ces pays, enfant vivant dans des conditions de logement défavorables, enfant résidant en Guyane et en Ile-de-France, etc. La vaccination par le BCG des nourrissons reste de mise. En effet, cette forme de prévention a largement contribué à éviter les tuberculoses graves et en particulier la méningite tuberculeuse chez les enfants.

Les complications de la vaccination sont rares. La vaccination protège les sujets à plus de 70% pendant plus de 15 ans, et protège les enfants de tuberculose grave.

Par contre, aucune étude n'a prouvé le bien fondé d'une revaccination. Ce n'est pas parce que l'intra-dermoréaction (IDR) devient négative chez certaines personnes qu'elles ne sont plus protégées. Aujourd'hui, le contrôle du BCG ne se fait donc plus et les adolescents ne sont plus revaccinés. Pour les professionnels de santé, c'est différent. Il existe des textes de lois qui définissent la conduite à tenir.

Aujourd'hui en France, le dépistage de la tuberculose n'est plus systématique.

Un dépistage ciblé peut-être effectué chez certaines populations à risque : familles pauvres vivant dans la promiscuité, malades atteints du SIDA, immigrés, alcooliques, diabétiques, personnes dénutries, personnes âgées, etc.


publicité