publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tuberculose : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (28. octobre 2014)

Quand un organisme est infecté par le BK pour la première fois, on parle de primo-infection. Le sujet ne présente le plus souvent pas de symptômes. Le seul signe apparent étant le virage de la cuti. A ce stade de la maladie, le patient n'est pas contagieux.

Suite à une primo-infection, le malade peut développer plusieurs mois, voire années plus tard une tuberculose maladie. Les symptômes varient en fonction de la forme clinique. La plus fréquente est la forme pulmonaire. Elle associe des symptômes généraux : fièvre vespérale (présente le soir), sueurs nocturnes, fatigue, perte de poids ; et des symptômes respiratoires : toux grasse, sang dans les crachats, et douleur dans le thorax.

Elle est contagieuse : la bactérie est transportée dans les gouttelettes de salive et dans les crachats. Le bacille de Kock reste en suspension dans l'air. Les atmosphères confinées et la promiscuité sont propices au passage du bacille d'un individu à un autre.

D'autres formes de tuberculose existent. Dans ce cas, les foyers infectieux sont situés en dehors du poumon : la tuberculose osseuse comme le mal de Pott au niveau de la colonne vertébrale, la forme neurologique avec la méningite tuberculeuse surtout chez l'enfant, la tuberculose digestive, la tuberculose uro-génitale, etc. Les symptômes de la maladie dépendent alors de sa localisation. Plusieurs formes cliniques peuvent co-exister chez un même malade.

Pour faire le diagnostic de tuberculose, il faut mettre en évidence la bactérie (le BK) dans les crachats, dans des prélèvements d' abcès, dans le sang, et/ou les urines...

Il faut stopper la contamination de l'entourage : il est impératif d'isoler les tuberculeux tant qu'ils sont contagieux.


publicité