publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tuberculose : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (28. octobre 2014)

Le traitement de la tuberculose repose sur la prescription de plusieurs antibiotiques pendant plusieurs mois. Le traitement est contraignant, et comporte des risques d'effets secondaires, en particulier au niveau du foie.

Les malades sont isolés le temps que les crachats se stérilisent (sans la présence de bactéries), normalement entre 10 et 15 jours, si le traitement est efficace et pris correctement.

Le malade est surveillé de près d'un point de vue médical. Afin de s'assurer de l'efficacité du traitement, le médecin surveillera les points suivants : disparition de la bactérie (du BK) dans les crachats et de la guérison des foyers infectieux, reprise d'un bon état général, apparition éventuelle d'effets secondaires, prise correcte et régulière des médicaments par le patient, etc.

Lorsque le patient va mieux, qu'il retrouve l'appétit, n'a plus de fièvre et que ses crachats sont stériles (sans bactérie), le malade n'est plus contagieux. L'isolement peut alors être suspendu.

Si un traitement anti-tuberculeux est mal suivi ou arrêté, les BK peuvent devenir résistants au traitement.

Quand le traitement ne s'avère pas très efficace, cela peut être dû au fait que le patient ne prend pas correctement, ni bien régulièrement les médicaments ; si c'est le cas, il faut hospitaliser le malade et surveiller la bonne prise des médicaments.

Lorsqu'une personne est infectée, le médecin doit entreprendre une enquête : retrouver le contaminant et rechercher les personnes qui ont pu être contaminées par le malade. En commençant par l'entourage proche : la famille, la crèche collective, l'école. Il faut traiter les malades tuberculeux retrouvés pour les guérir et traiter préventivement ceux qui ont fait ou font une primo infection.

Ceci dit, des patients qui ont fait une primo-infection tuberculeuse, traitée correctement, peuvent néanmoins développer la maladie tuberculeuse de nombreuses années plus tard. Ce, malgré une bonne immunité. C'est pour cette raison que ces personnes doivent être régulièrement suivies.


publicité