publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tumeur intracrânienne : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. octobre 2014)

Selon la localisation de la tumeur, les symptômes seront différents : l'apparition récente d'une épilepsie, des troubles du langage, des troubles de l'équilibre avec une démarche ébrieuse... peuvent faire évoquer une lésion cérébrale et soupçonner sa localisation, surtout s'ils sont associés à des signes d'hypertension intracrânienne : maux de tête, somnolence, nausées et vomissements non expliqués, troubles visuels (comme une diplopie).

Face à ces symptômes, le médecin n'envisage pas forcément un diagnostic de tumeur intracrânienne d'emblée. Et il cherche d'éventuelles autres maladies en fonction de l'ensemble des symptômes dont souffre le patient.

Le médecin peut prescrire différents examens, en particulier d'imagerie médicale.
L'IRM, le scanner (ou TDM) sont des examens complémentaires de haute technologie. Ils ont permis de faire d'énormes progrès dans la compréhension et le traitement des maladies du cerveau.

Ces deux techniques de radiologie sont complémentaires et permettent de visualiser des lésions cérébrales et en particulier les tumeurs.

Elles permettent de faire un bilan de la tumeur : sa localisation, son extension, le nombre de tumeurs, sa forme régulière ou non, sa nature hétérogène ou homogène, la présence d'un oedème associé, sa vascularisation, la présence de calcifications.

L'angiographie (examen radiologique) est quelquefois effectuée avant une intervention chirurgicale pour connaître la vascularisation de la tumeur et ses rapports avec les vaisseaux, elle permettra de choisir le geste chirurgical le mieux adapté pour aborder la tumeur.

D'autres examens peuvent être nécessaires, comme une ponction lombaire pour analyser lr liquide céphalo-rachidien...

Un certain nombre de tumeurs bénignes ou malignes peuvent récidiver, aussi une surveillance radiologique régulière pendant plusieurs années est souvent conseillée après traitement.

Pour être certain du diagnostic, il est aussi important de pouvoir effectuer un petit prélèvement de la tumeur (biopsie), pour l'analyser en laboratoire. Parfois, ce prélèvement peut être effectué durant l'intervention chirurgicale en enlevant la tumeur, une partie est adressée au laboratoire d'analyse.


publicité