publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Ulcère gastro-duodénal (UGD) : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. février 2015)

Le principal symptôme de l'ulcère est une douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, plus ou moins rythmée par les repas. Cette douleur peut être ressentie comme une brûlure, une crampe ou une sensation de torsion de l'estomac. Parfois la douleur est située dans les dos, ou irradie dans les côtes. Un ulcère peut également saigner et entraîner un autre symptôme : le méléna. Il s'agit d'un noircissement des selles du à la présence de sang séché issu de l'estomac (ou du duodénum). Face à de tels symptômes, il faut rechercher un ulcère et confirmer la présence d'un Helicobacter pylori, grâce à des examens complémentaires.

L' endoscopie gastrique est l'examen clé pour faire le diagnostic d'UGD : il permet de voir l'ulcère, de le localiser au niveau de l'estomac ou du duodénum et de faire une biopsie de la lésion. C'est cette biopsie qui va permettre de faire le diagnostic de l'Helicobacter pylori. Le médecin gastro-entérologue effectue un examen : une fibroscopie. Une fine sonde souple, munie d'une mini-caméra est introduite par la bouche ou par le nez, elle suit l' oesophage et arrive dans l'estomac. L'ulcère est repéré, et plusieurs prélèvements de muqueuse au niveau de l'ulcère sont effectués pour y rechercher la présence d'Helicobacter pylori, voire rechercher des cellules cancéreuses. L'endoscopie est un examen désagréable mais pas dangereux.

Une autre manière de dépister l'Helicobacter pylori, moins invasive mais beaucoup moins spécifique, est le test respiratoire à l' urée marquée au Carbone 13 n'est pas invasif. Ce dernier ne nécessite pas de biopsie, et donc pas d'endoscopie. C'est un examen beaucoup moins désagréable et plus avantageux pour la Caisse d' assurance maladie. Mais qui manque de précision pour le diagnostic.

Il est souvent demandé au cours de la surveillance de l'ulcère gastroduodénal.

Un ulcère gastroduodénal peut évoluer vers des complications. Les hémorragies et les perforations sont possibles où que l'ulcère soit placé : ce sont des complications qui peuvent être graves. Dans ce cas, on observe une aggravation parfois très rapide des symptômes. Ces complications doivent être diagnostiquées rapidement et traitées chirurgicalement, parfois dans l' urgence.

La cancérisation est également une possible complication des ulcères gastriques. Le meilleur moyen de prévenir toutes ces complications est de dépister l'ulcère et de le soigner sitôt le diagnostic établi.



publicité