publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Verrue : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. janvier 2015)

Il existe plusieurs types de verrues dont les symptômes et l'apparence diffèrent : les verrues planes, les verrues plantaires, et les verrues vulgaires. Il n'existe pas de symptômes généraux associés.

Les verrues plantaires sont des verrues profondes, et douloureuses à la pression. Elles sont entourées et parfois recouvertes d'une épaisse couche de peau indurée.

Les verrues vulgaires sont localisées principalement sur la face dorsale des mains et des doigts. Elles forment des élevures de 3 à 4 mm dont la surface est hémisphérique ou aplatie. Leur nombre varie de quelques unités à plusieurs dizaines et elles sont parfois confluentes.

Il arrive plus rarement que des verrues apparaissent sur le visage, autour des ongles, ou sur le cuir chevelu.

Les verrues planes siègent avec prédilection sur le visage, sur le dos des mains et sur les membres. Leurs symptômes sont les suivants : petites taches surélevées jaunes, brunes ou chamois à surface lisse ou finement mamelonnée. Elles peuvent être disposées linéairement ou en nappes.

Elles persistent des mois ou des années, mais peuvent aussi régresser.
Les condylomes sont des verrues situées au niveau des muqueuses. Lorsqu'ils apparaissent sur les organes génitaux et l'anus, on parle de MST (maladies sexuellement transmissibles). Des lésions situées à ce niveau, engendrées par ce type de virus peuvent dégénérer en cancer. Elles peuvent être, entre autres, responsables du cancer du col de l'utérus, diagnostiqué uniquement par un examen gynécologique. C'est pourquoi, du côté féminin, il est important d'être surveillé d'un point de vue gynécologique.

Les patients ayant une vie sexuelle instable avec des partenaires multiples sont plus enclins à avoir des condylomes. Ils doivent se protéger au mieux les uns les autres et utiliser des préservatifs de manière systématique.


publicité