publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vulvite : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. février 2016)

Le traitement est fonction de la cause de la vulvite. Voici les traitements de la cause la plus fréquente à la moins fréquente.

1 - Une mycose qui est une candidose.
La vulvite liée a une infection par Candida est traitée par des ovules à libération prolongée, et une crème anti-champignons à appliquer sur la vulve pendant 8 à 10 jours.

Notre conseil : on entend souvent qu'il faut mettre des slips en coton pour éviter les mycoses. Moins sexy que les strings, on est d'accord ! Préférez le coton, seulement et si vous sentez que certains sous-vêtements vous gênent.

2 - En cas de psoriasis avec une localisation sur la vulve, une crème à base de corticoïdes est prescrite par le médecin, mais d'autres traitements existent.

3 - En cas de dermite irritative, les couches supérieures de la peau sont à vif. Il faut alors réduire la fréquence des toilettes et utiliser des savons très doux.

4 - Si la vulvite est engendrée par un eczéma, il faudra trouver ce qui a provoqué cet eczéma. Une fois la cause trouvée, il faut appliquer une crème adoucissante, voire une crème à base de corticoïdes, si l'atteinte est importante.

5 - Si la vulvite est causée par un lichen vulvaire, l'avis d'un médecin spécialiste est nécessaire et le traitement très prolongé (corticoïdes puissants).

6 - En cas de vulvodynie, il existe une hyper-excitabilité des nerfs. Dès que les femmes ont un rapport sexuel, les brûlures douloureuses peuvent survenir. Le corps se contracte et refuse. La conséquence : le stress que ces brûlures inexpliquées reviennent au prochain rapport. C'est un cercle vicieux. L'important ? Il faut dédramatiser et surtout en parler à son gynécologue. Car il y a toujours une explication. Le traitement associe souvent des crèmes, des médicaments anti-douleur et des massages avec un kinésithérapeute spécialisé.



publicité