publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Zika : la transmission

Publié par : Dorothee Gebele (08. février 2016)

Le virus Zika se transmet à l’humain par des piqûres d’un moustique infecté du genre Aedes. Ce moustique, appelé aussi moustique tigre, existe dans les régions tropicales et subtropicales et transmet également la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune.

La transmission du virus peut se faire aussi dans l’autre sens. Les moustiques peuvent également s’infecter à leur tour en piquant une personne déjà infectée par le virus Zika. Le moustique transmet alors à son tour le virus en piquant d’autres humains…

Chez la femme enceinte, si elle est infectée par le virus Zika, ce dernier peut être transmis par la mère à son enfant pendant la grossesse ou lors de l’accouchement. A l’heure actuelle, il est difficile d’évaluer le taux de probabilité d’une telle transmission mère-enfant.

Des cas d’une transmission du virus Zika par le lait maternel ne sont pas encore connus.

Une éventuelle transmission lors d’un rapport sexuel ?

Il existe quelques cas isolés où le virus Zika a été transmis au cours d’un rapport sexuel. Notamment celui d’un chercheur Nord-Américain ayant transmis le virus à son épouse après s’être infecté lors d’un voyage au Sénégal. Mais selon l’OMS, les preuves d’une telle transmission sont insuffisantes pour justifier une alerte à ce sujet. Aussi, le rôle de cette voie de transmission dans la propagation du virus Zika est minime.

Une éventuelle transmission du virus Zika par rapport sexuel ?

Le virus Zika est transmis par la moustique tigre (Aedes albopictus) dans certains pays. On le reconnaît notamment à son corps noir et ses rayures blanches.

Le risque d’infection est particulièrement élevé chez les personnes vivant dans les régions où le virus Zika est endémique, par exemple dans certains pays d’Amérique Centrale ou du Sud, et les Antilles. Sont également exposées au risque d’infection les personnes voyageant dans les régions à risque.


publicité